NOUVELLES
13/11/2012 12:06 EST | Actualisé 13/01/2013 05:12 EST

La moitié des entrepreneurs canadiens vendront leurs actifs d'ici 10 ans

TORONTO - Une importante vague de départs à la retraite parmi les propriétaires de petites et moyennes entreprises au cours des prochaines années pourrait poser un risque important pour l'économie canadienne, alors que le pays vivra le plus important transfert de contrôle économique de son histoire, selon Marchés mondiaux CIBC.

La Banque CIBC (TSX:CM) a indiqué que 310 000 propriétaires d'entreprises, représentant près de 30 pour cent des PME au Canada, transféreront le contrôle de leurs entreprises d'ici cinq ans. Au cours des dix prochaines années, c'est la moitié des propriétaires, ou 550 000, qui vendront leurs actifs.

L'économiste en chef à la CIBC, Benjamin Tal, explique dans un rapport publié mardi que les conséquences économiques de l'accélération du rythme de transfert des entreprises ne devraient pas être sous-estimées.

Au cours des cinq prochaines années, on estime que des actifs commerciaux d'une valeur de 1900 milliards $ changeront de mains, ce qui représente le plus important renouvellement de contrôle économique de l'histoire du Canada, a souligné la banque.

D'ici 2022, ce nombre devrait atteindre 3700 milliards $, alors que 550 000 propriétaires céderont leur place.

Les nombreux transferts d'entreprises pourraient entraîner une réduction de la productivité, des pertes d'emploi, des ventes prématurées et une augmentation du nombre de faillites.