NOUVELLES
13/11/2012 04:28 EST | Actualisé 13/01/2013 05:12 EST

La Bourse de New York finit en baisse, rattrapée par ses craintes

La Bourse de New York a reculé mardi, emportée par des craintes concernant la menace d'une impasse budgétaire aux Etats-Unis et sur une dégradation de la situation en Grèce, en l'absence de nouvelles économiques d'envergure: le Dow Jones a reculé de 0,46% et le Nasdaq 0,70%.

Selon les résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a cédé 58,90 points à 12.756,18 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 20,37 points à 2.883,89 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 a glissé de 0,40% (-5,50 points) à 1.374,53 points.

"Il y a beaucoup de peur sur ce marché: (...) que ce soit à cause de la situation en Grèce ou pour le budget américain... Quelle que soit la raison, l'argent se cache", a remarqué Michael Gayed, de Pension Partners.

En Europe, l'absence d'un accord immédiat sur la Grèce à l'issue d'une réunion peu concluante des ministres des Finances de la zone euro, l'Eurogroupe, a relancé les craintes sur le sort de ce pays et son maintien dans la zone euro.

La Grèce a averti ses créanciers qu'elle risquait la faillite s'ils ne se mettaient pas d'accord rapidement pour lui verser une aide financière bloquée depuis des mois.

Aux Etats-Unis, les investisseurs voyaient avec angoisse s'approcher l'entrée en vigueur, si aucun accord n'est trouvé, d'une réduction automatique des dépenses publiques et de hausses d'impôts au 1er janvier 2013, qui seraient susceptibles de faire trébucher l'économie américaine, encore peu vigoureuse, dans un nouveau cycle de récession.

A la mi-séance pourtant, les indices étaient parvenus momentanément à se hisser dans le vert, soutenus en partie par "les chiffres plutôt corrects de Home Depot", a analysé Mace Blicksilver, de Marblehead Asset Management.

Mais "comme le montrent les taux toujours très bas" des bons du Trésor américain sur le marché obligataire, qui reflètent la frilosité des courtiers réticents à investir dans des actifs plus risqués, comme les actions, "tout rebond du marché en ce moment ne peut qu'être provisoire", a souligné M. Gayed.

Le marché obligataire, qui était resté fermé lundi en raison d'un jour semi-férié aux Etats-Unis, a progressé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 1,589% contre 1,613% vendredi, et celui à 30 ans à 2,721% contre 2,752%.

ppa/jum/bdx