NOUVELLES
13/11/2012 09:37 EST | Actualisé 13/01/2013 05:12 EST

Amical - Suède-Angleterre - Ibrahimovic et Hart, insensibles à la pression

Le match amical Suède-Angleterre mercredi réserve un duel très attendu entre le buteur suédois Zlatan Ibrahimovic et le gardien anglais Joe Hart, deux joueurs insensibles à la pression.

Sans surprise, Zlatan Ibrahimovic a été couronné lundi meilleur joueur suédois par sa Fédération, pour la septième fois de sa carrière. "Ibra" a également reçu le titre du plus beau but de l'année, pour sa reprise de volée spectaculaire contre la France le 19 juin à Kiev lors de l'Euro-2012.

L'attaquant du Paris SG a reçu ses trophées avec son habituelle décontraction lors du "Gala du football", une manifestation retransmise à la télévision tous les ans. Pour le but, "Zlatan" a remercié le passeur, Sebastian Larsson: "Ses centres sont parfaits et j'essaie seulement d'attraper le ballon. C'est +Sebbe+ que vous allez applaudir".

Pourtant, comme au PSG (déjà 10 buts marqués en Championnat de France), tout le système offensif de la Suède repose sur "Zlatan". Sur les cinq derniers matches qu'il a joués avec son équipe nationale, il a signé trois buts et deux passes décisives.

Le plus marquant de ces buts était peut-être celui de la révolte au stade Olympique de Berlin le 16 octobre, à un moment où les Scandinaves étaient à la dérive, menés 4 à 0. La rencontre s'est finie sur un nul (4-4).

Contre l'Angleterre, la responsabilité sera encore lourde pour le capitaine suédois. La sélection est privée de son deuxième attaquant vedette, Johan Elmander (déchirure à une cuisse), qui devrait faire son retour sur les terrains en décembre ou janvier.

Le colosse suédois (1,95 m) aura fort à faire puisque après des années de disette au poste, l'Angleterre s'est enfin trouvé un gardien digne de ce nom, pas seulement grand par la taille (1,91 m): Joe Hart.

Après les épisodes malheureux de Robert Green, David "Calamity" James, Scott Carson ou encore Paul Robinson, le joueur de Manchester City s'est imposé comme titulaire indiscutable dans les buts de l'équipe aux Trois Lions, avec laquelle il compte 26 sélections.

Encore jeune (25 ans), pourvu d'excellents réflexes et d'un indéniable courage physique, le portier est aussi doté d'un caractère suffisamment trempé pour résister à l'énorme pression qui pèse sur ses épaules, à tel point qu'on envisage pour lui à terme le brassard de capitaine. Un mental comparable à celui de "Zlatan".

Hart est considéré comme le plus solide espoir que l'Angleterre ait connu à son poste depuis le règne de Ray Clemence dans les années 1970-1980. Les clubs ont pourtant mis du temps à repérer son talent.

Resté à l'écart des filières de formation habituelles, Hart a été acheté par Manchester City il y a cinq ans au très modeste club de Shrewsbury Town, puis prêté à Birmingham, où il a réussi une excellente 2009-2010. De retour à Manchester, il a rapidement poussé sur le banc, puis hors du club, le vétéran irlandais Shay Given.

Depuis le début de la saison, Hart a connu des hauts et des bas. Il a été exceptionnel lors du match de Ligue des champions contre Dortmund à l'Etihad Stadium (1-1), où les Allemands auraient signé un carton sans une bonne demi-douzaine d'arrêts de grande classe de sa part. Tout ému, Wayne Rooney avait bondi sur Twitter pour affirmer qu'il avait vu ce soir-là "le meilleur gardien du monde".

En revanche, Hart a commis une bourde, une sortie complètement ratée sur un ballon aérien, lors du dernier match de qualification pour le Mondial-2014, qui a coûté à l'Angleterre la victoire en Pologne (1-1).

Trop sûr de lui ? C'est en tout cas ce qu'a suggéré l'ex-milieu de terrain de Manchester United, Roy Keane, devenu expert pour la télévision.

hh-fbx/pgr/chc