NOUVELLES
12/11/2012 04:33 EST | Actualisé 11/01/2013 05:12 EST

Violents raids aériens dans le nord syrien, combats à Damas (ONG)

L'aviation syrienne a intensifié lundi ses raids contre des bastions rebelles dans le nord du pays, tandis que les troupes au sol étaient aux prises avec des insurgés notamment dans les quartiers sud de Damas, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Dans le Golan, où pour la première fois depuis quatre décennies, Israël, qui occupe une partie du plateau, a tiré dimanche des coups de semonce, les combats entre rebelles et soldats se poursuivaient lundi, selon l'OSDH qui s'appuie sur un réseau de militants et de sources médicales sur le terrain.

A Rass al-Aïn, sur la frontière turque dans le nord-est kurde de la Syrie, une bombe a tué 12 personnes --cinq civils et sept rebelles, en majorité des combattants du Front islamiste Al-Nosra--, a indiqué l'OSDH qui était dans l'incapacité dans l'immédiat de préciser s'il s'agissait d'un tir terrestre ou aérien.

Selon un photographe de l'AFP sur place, une bombe a été larguée par un avion de combat syrien sur la ville où s'affrontent depuis mercredi soir rebelles et forces loyaliste.

Les hélicoptères et un avion de l'armée ont survolé la ville, proche de l'un des deux postes-frontières vers la Turquie encore contrôlés par l'armée, a précisé à l'AFP Rami Abdel Rahmane, président de l'OSDH.

Les chasseurs-bombardiers ont mené cinq raids sur Maaret al-Noomane, dans la province d'Idleb (nord-ouest), où rébellion et armée se disputent une portion d'une autoroute stratégique menant à Alep (nord), larguant plusieurs barils remplis d'explosifs, selon l'ONG.

L'armée de l'air a également largué des bombes sur la Ghouta orientale, la campagne qui borde Damas, cible en outre de roquettes de l'artillerie, a indiqué l'ONG qui s'appuie sur un large réseau de militants et de médecins en Syrie.

A Damas même, des violents combats se déroulaient dans le quartier de Tadamoun (sud) et aux abords du camp palestinien de Yarmouk, tuant cinq civils, selon l'ONG, qui fait état de l'arrivée d'importants renforts de l'armée, notamment des chars à Tadamoun.

Dans le nord du pays, plusieurs quartiers de la métropole commerçante d'Alep étaient en proie aux combats et aux bombardements de l'artillerie, poursuit l'OSDH.

A Homs, la "capitale de la révolution" dans le centre du pays, où les troupes mènent "depuis deux semaines une offensive visant à reprendre le contrôle" de quartiers aux mains des rebelles, combats et bombardements étaient également en cours, rapporte l'ONG.

Et à la frontière jordanienne, l'OSDH a fait état de bombardements et de combats dans la province de Deraa (sud), où deux gardes-frontières ont été tués.

Dimanche, 120 personnes ont péri dans les violences en Syrie, en proie depuis mars 2011 à une révolte populaire devenue conflit armé qui a fait plus de 37.000 morts, selon l'OSDH.

sbh/sw