NOUVELLES
12/11/2012 12:05 EST | Actualisé 12/01/2013 05:12 EST

Les pays du Golfe reconnaissent la coalition d'opposition syrienne

Le Conseil de coopération du Golfe (CCG), qui réunit six pays, a annoncé lundi reconnaître la nouvelle coalition de l'opposition syrienne comme le représentant légitime du peuple syrien.

"Les Etats du Conseil annoncent reconnaître la Coalition nationale syrienne des forces de l'opposition et de la révolution (...) comme le représentant légitime du peuple syrien frère", a indiqué le secrétaire général du CCG, Abdellatif al-Zayani, dans un communiqué.

L'Arabie saoudite, le Qatar, le Koweït, les Emirats arabes unis, Bahreïn et le sultanat d'Oman, qui composent le CCG, sont les premiers pays à reconnaître la Coalition nationale syrienne.

Le CCG espère que, comme lui, "les Etats arabes et la communauté internationale reconnaîtront la coalition," a souligné M. Zayani.

"Les Etats du Conseil apporteront un soutien à la nouvelle entité, afin de réaliser les aspirations du peuple syrien, avec l'espoir que cette (coalition) soit un pas en avant vers un rapide transfert du pouvoir", a-t-il précisé.

Il a aussi dit espérer que la formation de cette Coalition permettrait de "mettre un terme au bain de sang, de protéger l'unité territoriale de la Syrie et de mettre en place un Congrès général national afin de préparer la voie à un Etat régi par la loi et ouvert à tous ses citoyens, sans exception ni discrimination".

La formation de cette nouvelle entité, qui vise à présenter une alternative crédible au régime de Bachar al-Assad, a été annoncée après une réunion de quatre jours à Doha et d'intenses pressions internationales.

Elle a été déjà saluée par les Occidentaux, notamment Washington, Paris et Londres.

str-ak/cco/cnp