NOUVELLES
12/11/2012 07:43 EST | Actualisé 12/01/2013 05:12 EST

Le ministre Flaherty présentera la mise à jour économique du gouvernement mardi

OTTAWA - Le ministre des Finances Jim Flaherty émettra la mise à jour économique automnale mardi et des experts s'attendent à ce qu'elle indique une détérioration modeste des finances du gouvernement.

La rapport sera émis à midi heure de l'est à Ottawa et à Fredericton, où M. Flaherty prononcera une allocution devant les membres de la Chambre de commerce locale.

Un responsable gouvernemental haut placé a indiqué que les Canadiens ne devraient pas s'attendre à ce que le rapport contienne des mesures surprises comme de nouveaux impôts et des dépenses additionnelles.

Le mois dernier, M. Flaherty a révélé que les revenus gouvernementaux étaient plus bas qu'attendus en raison d'une chute moyenne de cinq pour cent du prix des commodités que le Canada exporte à l'étranger.

En terme de croissance, M. Flaherty se sert maintenant d'un nouveau et plus bas consensus pour prédire le produit national brut réel et le produit national brut nominal excluant l'inflation, ce dernier ayant un effet direct sur les revenus apportés par les impôts.

Le nouvel estimé de croissance nominale est de 3,4 pour cent cette année, en baisse de la prévision de 4,6 pour cent donnée dans le budget et de 4,0 pour cent en 2013, en baisse du 4,4 pour cent précédemment attendu. Les années subséquentes ont été légèrement ajustées à la hausse.

En utilisant les nouveaux estimés, la Banque TD a calculé que les revenus gouvernementaux seraient inférieurs de 1,8 milliards par rapport aux prévisions pour l'année fiscale en cours, qui se termine le 31 mars, ce qui pourrait plomber les chiffres du gouvernement.

En tenant compte de ce que le gouvernement qualifie d'une perspective mondiale incertaine et risquée, M. Flaherty pourrait aussi vouloir mettre en places des marges plus importantes pour ses projections de déficit, ce qui pourrait, du moins en théorie, retarder l'échéancier du gouvernement pour éliminer le déficit.

Dans le budget, M. Flaherty avait prévu un manque à gagner de 21,1 milliards pour l'année fiscale en cours, suivi de manques à gagner de 10,2 milliards et de 1,3 milliards pour les deux années suivante. L'année fiscale 2015-2016 verrait un surplus pour la première fois en presque une décennie.

M. Flaherty a dit récemment qu'il s'attendait toujours à atteindre son objectif d'équilibrer le budget à moyen terme, mais n'a pas spécifié si cela aura lieu dans le budget 2015-2016.