NOUVELLES
12/11/2012 12:56 EST | Actualisé 12/01/2013 05:12 EST

Israël: la police s'en prend à des écoliers dans un village bédouin (maire)

La police israélienne est intervenue lundi matin dans une école d'un village bédouin du désert de Néguev, dans le sud du pays, tirant des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc, a accusé lundi le maire du village de Bir Hadaj.

Vingt-neuf écoliers, âgés de huit à douze ans, ont dû être soignés à l'hôpital après avoir inhalé des gaz lacrymogènes, a déclaré à l'AFP le maire du village, Salman Abou Hamid. Ils sont ensuite rentrés chez eux.

La police israélienne a rejeté ces accusations, reconnaissant qu'il y avait eu des incidents mais à 300 mètres de l'école, lorsque ses agents, qui accompagnaient des représentants du ministère de l'Intérieur venus inspecter des bâtiments construits sans permis, avaient affronté des manifestants.

"Des responsables du ministère de l'Intérieur (...), accompagnés par la police, sont entrés dans le village pour distribuer des ordres de démolition (d'habitations), ce qui a conduit à des heurts et des jets de pierre", a témoigné M. Abou Hamid.

"La police a utilisé des balles, des gaz lacrymogènes et a pénétré dans l'école", a précisé le chef du conseil municipal.

Une porte-parole du centre médical de Soroka, dans la ville voisine de Beersheva, a confirmé à l'AFP que 29 écoliers avaient été admis dans l'établissement à la suite d'inhalation de gaz lacrymogènes avant d'être soignés et renvoyés chez eux.

mab-sah-tg-agr/cnp