NOUVELLES
12/11/2012 08:44 EST | Actualisé 12/01/2013 05:12 EST

Emirats: une Ethiopienne torturée à mort par son employeur (presse)

Une femme émiratie a torturé à mort sa domestique éthiopienne, à qui elle reprochait d'être "paresseuse", en la battant avec un fil électrique, en lui versant de l'eau bouillante sur le corps et en lui frottant les yeux avec du poivre, a rapporté lundi un journal local.

La femme, qui a comparu dimanche devant un tribunal d'Abou Dhabi, a admis avoir torturé sa domestique mais a nié avoir eu l'intention de la tuer, a précisé le quotidien The National d'Abou Dhabi.

Citée par le journal, elle a reconnu avoir fouetté la domestique avec un fil électrique dix jours avant sa mort "car elle était paresseuse".

La femme a été arrêtée par la police, alertée de la mort de la domestique par l'un de ses enfants qui a affirmé que sa mère torturait quotidiennement l'Ethiopienne depuis son recrutement durant le ramadan, le mois de jeûne musulman, célébré en juillet et août derniers.

Selon les conclusions d'un médecin, citées par le journal, la domestique est morte des suites de plusieurs brûlures infectées sur tout le corps et ses yeux montraient des signes de saignement des suites de torture, pratiquée sur la victime pendant à plusieurs reprises.

Les organisations de défense des droits de l'Homme dénoncent souvent de mauvais traitements, y compris des affaires de torture, dans les monarchies du Golfe où travaillent des millions d'expatriés, en majorité d'origine asiatique.

En 2010, une Koweïtienne avait été condamnée à 7 ans de prison pour avoir laissé agoniser sa domestique asiatique pendant dix heures dans une baignoire après l'avoir violemment frappée.

tm/cco