NOUVELLES
12/11/2012 01:54 EST | Actualisé 12/01/2013 05:12 EST

Démission du procureur chef adjoint Me Claude Chartrand à la Commission Charbonneau

CEIC

MONTRÉAL - À la surprise générale, une autre démission est survenue lundi à la Commission Charbonneau, celle du procureur en chef adjoint, Me Claude Chartrand.

Elle suit celle du procureur en chef, Me Sylvain Lussier, survenue le 16 octobre dernier.

La Commission d'enquête sur l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de la construction a annoncé le départ de Me Chartrand lundi, quelques heures après la reprise des audiences.

Il importe de souligner qu'après le départ du procureur en chef Lussier, c'est Me Sonia Lebel, membre de l'équipe des procureurs, qui avait été nommée pour le remplacer, et non le procureur chef adjoint, Me Chartrand.

Dans un communiqué qui n'a que quelques lignes, la Commission souligne la contribution de Me Chartrand à ses travaux, sans donner les motifs de son départ.

Dans sa lettre de démission, dont Radio-Canada a obtenu copie, Me Chartrand exprime toutefois sa frustration quant au rôle qui lui était dévolu depuis quelque temps.

«Étant depuis quelques semaines limité à des tâches administratives, le lien de confiance mutuelle et nécessaire est irrémédiablement rompu entre mes supérieurs et moi», écrit le procureur chevronné, qui s'est notamment fait connaître au sein du Bureau de lutte contre le crime organisé (le «BLACO»).

C'est Me Chartrand qui avait procédé, en juin dernier, à l'interrogatoire devant la Commission Charbonneau de Jacques Duchesneau, l'ancien chef de l'Unité anticollusion.

«Je considère donc ne plus avoir la possibilité de mettre à contribution l'expertise acquise dans le domaine, au cours des 33 dernières années», écrit encore Me Chartrand. «Étant d'avis que je pourrais apporter bien plus à la Commission, je ne vois d'autre option que de prendre la présente décision.»

Il affirme conserver malgré tout sa pleine confiance en la commission d'enquête.

De son côté, la Commission a simplement souligné son travail. «Me Chartrand a contribué de façon significative aux différents travaux de mise en oeuvre de la Commission, ainsi qu'aux audiences du printemps, ce qui lui vaut de sincères remerciements. La Commission lui souhaite la meilleure des chances dans la poursuite de sa carrière», écrit-elle dans un court communiqué.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques tweets en lien avec le contre-interrogatoire de Luc Leclerc
La commission Charbonneau en bref