NOUVELLES
12/11/2012 01:37 EST | Actualisé 12/01/2013 05:12 EST

David Petraeus: une liaison amoureuse, une enquête, un scandale

Les liens entre le directeur démissionnaire de la CIA David Petraeus et l'auteur de sa biographie Paula Broadwell ont, à la suite d'une enquête du FBI, provoqué un scandale sur lequel les élus du Congrès demandent maintenant des comptes. Voici la chronologie des événements relatés par les médias aux Etats-Unis, s'appuyant sur des témoignages anonymes de responsables américains:

--2006--

Paula Broadwell, ancien commandant de l'armée américaine, rencontre David Petraeus pour la première fois lors d'un discours du général à Harvard. Il la voit à nouveau deux ans plus tard et lui propose de l'aider pour le mémoire universitaire qu'elle veut lui consacrer.

--2010--

- 23 juin: le président Barack Obama nomme David Petraeus à la tête de la coalition internationale en Afghanistan. Paula Broadwell décide alors de faire de son mémoire une biographie et effectue de nombreux déplacements à Kaboul où elle jouit d'un accès privilégié au général et à son état-major.

--2011--

- 6 septembre: Petraeus prend ses fonctions de directeur de la CIA. Nommé fin avril par le président, il a entre-temps démissionné de l'armée.

- novembre: début de la liaison entre David Petraeus, marié depuis 37 ans, et Paula Broadwell, une femme de 39 ans mariée et mère de deux enfants, selon des amis de David Petraeus s'exprimant sous le couvert de l'anonymat.

--2012--

- début de l'été: Jill Kelley, une femme de 37 ans, va voir le FBI pour se plaindre de courriers électroniques anonymes menaçants. Dans un communiqué, elle a affirmé dimanche qu'elle et son mari sont "amis avec le général Petraeus et sa famille depuis plus de cinq ans".

- été: fin de la liaison entre Petraeus et Broadwell, selon des amis de l'ex-général. Le FBI identifie Paula Broadwell comme l'auteur des emails de menace et trouvent sur sa messagerie des traces d'une correspondance intime avec David Petraeus. La hiérarchie du FBI est informée à la fin de l'été.

- 22 octobre: dans la semaine, Paula Broadwell est entendue par le FBI. Elle remet aux enquêteurs son ordinateur. Ils y découvrent des dossiers classés secret. Elle affirme que ce n'est pas David Petraeus qui les lui a fournis.

- 29 octobre: dans la semaine, David Petraeus est à son tour entendu par le FBI. Il reconnaît la liaison et affirme qu'il n'a pas fourni de documents classifiés à Paula Broadwell.

- 2 novembre: Paula Broadwell est à nouveau entendue par le FBI. Les enquêteurs concluent qu'il n'y aucun élément laissant penser que le directeur de la CIA lui a fourni des documents classifiés et violé la loi.

- 6 novembre: jour de l'élection présidentielle américaine. Le supérieur de David Petraeus, le directeur national du renseignement (DNI) James Clapper, est informé de l'enquête et de la liaison en fin d'après-midi par le FBI. Il appelle ensuite Petraeus et lui conseille de démissionner.

- 7 novembre: James Clapper informe la Maison Blanche de l'affaire.

- 8 novembre: le président réélu Barack Obama est mis au courant par son équipe dans la matinée. Dans l'après-midi, David Petraeus se rend à la Maison Blanche et offre sa démission.

- 9 novembre: Barack Obama accepte sa démission, annoncée dans l'après-midi dans un message du directeur de la CIA à ses employés à qui il dit avoir "fait preuve d'un énorme manque de jugement en (s') engageant dans une relation extraconjugale".

- 15 novembre: audition à huis clos devant le Congrès sur le rôle de la CIA dans l'attaque du consulat américain de Benghazi le 11 septembre dernier. Le directeur par intérim Michael Morell témoignera, des élus républicains réclament que ce soit Petraeus.

afp/