NOUVELLES
11/11/2012 05:57 EST | Actualisé 07/01/2014 05:16 EST

Stephen Harper souligne le jour du Souvenir à Hong Kong, en Chine

HONG KONG - En ce jour du Souvenir, Steven Harper a invité les Canadiens à apprécier la liberté, la démocratie et la justice dont ils bénéficient aujourd'hui en hommage à ceux et celles qui ont fait l'ultime sacrifice de leur vie pour protéger ces valeurs.

M. Harper a souligné le 11 Novembre au cimetière militaire de Sai Wan Bay, à Hong Kong, où 283 soldats canadiens sont enterrés dans une section surplombant les gratte-ciels de l'ancienne colonie britannique.

Le premier ministre, sa femme Laureen et une longue liste de parlementaires et de dignitaires locaux ont déposé des couronnes au pied du monument de Sai Wan. Une chorale a chanté les hymnes nationaux du Canada et de la Chine.

La bataille de Hong Kong fut l'un des épisodes les plus catastrophiques de l'histoire militaire canadienne. Les 1975 soldats des Winnipeg Grenadiers et des Royal Rifles of Canada, qui avaient à peine été formés au combat, ont été largement dépassés en nombre par les dizaines de milliers de soldats japonais qui ont envahi la ville dans les heures suivant l'attaque contre Pearl Harbour en décembre 1941.

Ils ont réussi à contenir les Japonais pendant près de trois semaines, mais la vaste majorité de la brigade a rendu les armes le jour de Noël. Environ 300 militaires ont été tués et les autres ont été envoyés dans des camps de prisonniers où ils ont été torturés, affamés et soumis aux travaux forcés par leurs geôliers.

Un autre groupe de 267 soldats sont morts avant la libération en 1945 et ceux qui sont rentrés chez eux ont continué à porter les cicatrices physiques et psychologiques de leur mésaventure pour le restant de leurs jours.

Certaines critiques adressées au gouvernement Harper en raison de son approche par rapport aux anciens combattants, particulièrement ceux qui sont revenus récemment à la vie civile, ont suivi le premier ministre jusqu'à Hong Kong.

Le Casque bleu à la retraite Leonard Kerr, anciennement membre du Princess Patricia's Canadien Light Infantry, a déclaré être mécontent qu'Ottawa ait remplacé un système de pensions pour les vétérans blessés par un montant forfaitaire.

«J'aime mon régiment et j'aime mon pays, mais je ne porterai rien de qui m'a été donné par le gouvernement comme décoration pour protester contre la façon dont les anciens combattants sont traités», a dit M. Kerr, qui vit aujourd'hui à Hong Kong.

Les conservateurs ont aussi été questionnés dernièrement au sujet d'un programme fédéral chargé d'offrir des funérailles dignes à des vétérans pauvres qui a refusé deux tiers des demandes lui ayant été présentées depuis 2006.

Par ailleurs, le premier ministre Harper et le chef de l’exécutif de la Région administrative spéciale de Hong Kong, Leung Chun-ying, ont annoncé la signature d’une nouvelle convention fiscale qui permettra d’accroître le commerce et les investissements entre le Canada et Hong Kong.

La convention réduira notamment le taux des retenues fiscales qui s’appliquent à certains paiements transfrontaliers et évitera la double imposition dans le cas des particuliers et des entreprises qui font des affaires ou qui gagnent un revenu dans l’autre pays.

Le Canada a des conventions fiscales similaires en vigueur avec 90 pays.