NOUVELLES
11/11/2012 02:35 EST | Actualisé 11/01/2013 05:12 EST

Nouveau rassemblement de masse de l'opposition koweïtienne

Des dizaines de milliers de partisans de l'opposition koweïtienne ont manifesté dimanche pour célébrer à leur tour, après un feu d'artifice géant samedi, les 50 ans de la Constitution et exiger l'annulation d'une loi électorale controversée.

La foule, estimée à 200.000 personnes par les organisateurs et 50.000 par des témoins, a scandé "Le peuple veut l'annulation de la loi", à propos du texte modifiant le mode de scrutin à l'approche des élections législatives prévues le 1er décembre, les deuxièmes cette année.

"La loi vise à empêcher le peuple de participer à la gouvernance (...) et à établir un gouvernement autocratique pour exploiter les ressources du pays", a dénoncé Khaled al-Sultan, un ancien député islamiste, devant des manifestants enthousiastes.

La loi prévoit désormais que les électeurs koweïtiens choisissent un candidat, alors qu'ils pouvaient auparavant désigner jusqu'à quatre noms. Selon l'opposition, cela vise à favoriser les candidats institutionnels, pour garantir à l'émir cheikh Sabah al-Ahmad Al-Sabah un Parlement docile.

"La réforme électorale est une violation de la Constitution (...). Aujourd'hui, nous défendons ici notre Constitution", a lancé Mishari al-Ossaimi, ancien député libéral.

Le pays célèbre actuellement le jubilée de la promulgation le 11 novembre 1962 de sa loi fondamentale, qui a fait du Koweït le premier Etat arabe à se doter d'une Constitution et d'un Parlement.

Contrairement aux trois dernières manifestations de l'opposition, qui avaient dégénéré en violences faisant des dizaines de blessés parmi les manifestants et les policiers, le rassemblement de dimanche, qui avait été autorisé, s'est déroulé dans le calme.

Les orateurs ont également renouvelé leurs appels au boycott du scrutin de décembre, pour lequel les principaux mouvements et figures de l'opposition n'ont pas déposé de candidature, alors que le délai courait jusqu'à vendredi.

oh/fc/cnp