NOUVELLES
11/11/2012 04:51 EST | Actualisé 11/01/2013 05:12 EST

Italie/12e journée: Un de chute pour l'Inter, la Fiorentina enfonce le Milan

L'Inter a perdu après sept victoires de rang, à Bergame contre l'Atalanta (3-2), et laisse filer la Juventus Turin en tête, lors d'une 12e journée du Championnat d'Italie marquée dimanche par la leçon de football de la Fiorentina sur le terrain de l'AC Milan (3-1), qui replonge.

LA FORTERESSE INTER EST TOMBÉE: Après sept victoires d'affilée en Serie A, dix en ajoutant l'Europa League, l'Inter a baissé pavillon, contre un audacieuse Atalanta. La Juve, qui avait écrasé Pescara samedi (6-1), reprend quatre longueurs d'avance.

Les absences de deux titulaires en défense centrale, Andrea Ranocchia et Walter Samuel, étaient trop pesantes pour les "Nerazzurri". Passé d'une arrière-garde de cinq à quatre éléments, Andrea Stramaccioni n'a pu éviter la défaite.

L'Atalanta a fait la course en tête et s'est imposée grâce notamment à un doublé de son buteur argentin German Denis (60e, 67e s.p.).

LA RENAISSANCE FLORENTINE: Cette fois, c'est confirmé. La "Viola" est bien la surprise de la saison en Serie A. Elle a surclassé un AC Milan à la dérive. Le pire pour les "Rossoneri", c'est qu'ils font des efforts sur le terrain et ne semblent pas "lâcher" leur entraîneur Massimiliano Allegri. Milan est peut-être tout simplement trop faible, et à sa place en 13e position.

Symbole des errements milanistes sur le marché des transferts et du déclin rossonero, le score a été ouvert par Alberto Aquilani, pas conservé cet été par le club. Autre symbole, Pato a raté un penalty qu'il avait obtenu (à 1-0 pour la Viola). Le Brésilien, régulièrement blessé depuis trois saisons, avait pourtant tout juste retrouvé le chemin des filets mardi contre Malaga (1-1) après dix mois sans marquer.

Milan n'a réussi qu'à réduire le score par Giampaolo Pazzini, mais le Marocain Mounir El Hamdaoui a vite réduit ses espoirs à néant en marquant le troisième but.

LE ROI DE ROME EST ALLEMAND: La Lazio a gagné son troisième "stracittadina" de rang, à chaque fois avec Miroslav Klose, auteur dimanche du but du 2-1 juste avant la mi-temps. "Miro" avait déjà brillé dans les deux matches la saison dernière: un but dans le temps additionnel, et l'exclusion du gardien au bout de 8 minutes.

Le derby de Rome, disputé sous un puissant orage, a tenu ses promesses: des chants, des renversements, et des cartons rouges (Daniele De Rossi juste avant la pause, Stefano Mauri en fin de match).

La Roma menait pourtant 1-0 grâce au huitième but de la saison d'Erik Lamela, de la tête sur corner, puis Antonio Candreva a égalisé sur un coup franc direct mal jugé par le gardien Mauro Goicoechea. Le ballon glissant a ripé sur ses poings, coup dur pour le jeune Uruguayen, en train de piquer la place de Maarten Stekelenburg dans les buts.

Dès la reprise, Mauri a exploité une très mauvaise passe du Paraguayen Ivan Piris pour le but du 3-1. En fin de match, Miralem Pjanic a fait espérer les "Giallorossi" en réduisant le score, mais la Lazio a gagné et reste dans le pas de la Fiorentina et du Napoli.

eba/chc