NOUVELLES
11/11/2012 02:35 EST | Actualisé 10/01/2013 05:12 EST

Djokovic en finale

Le Serbe Novak Djokovic a de nouveau atteint la finale de championnat de l'ATP, dimanche, en disposant de Juan Martin Del Potro 4-6, 6-3 et 6-2.

Djokovic, champion en 2008, a été brisé tôt au deuxième set, mais il a répliqué dès le jeu suivant pour créer l'égalité 2-2. Il a ensuite brisé le service de Del Potro pour prendre les devants 5-3.

« C'est un grand serveur et je savais que la clé du match serait de retourner aussi souvent que possible pour engager l'échange, a dit Djokovic. Au début, je n'y arrivais pas et je faisais beaucoup de fautes. Mais j'étais persuadé de pouvoir revenir dans le match.

« Par la suite, j'ai pu jouer un tennis fluide, ce qui me donne confiance pour la finale. J'ai plus joué sur son revers, alors qu'au premier set, je jouais trop sur son coup droit et je me faisais punir.

« Je suis très heureux car je n'avais jamais atteint la finale du Masters à Londres. Je suis arrivé un peu plus frais que les deux années précédentes. La finale sera mon dernier match de l'année, alors je vais donner le meilleur de moi-même avant de prendre une ou deux semaines de vacances », a ajouté le Serbe qui avait amené des chocolats pour les représentants des médias dans la salle de presse.

Au troisième set, le Serbe a tranché le débat en remportant 12 des 13 points au cours d'une séquence de trois jeux pour se forger un coussin de 3-1. Il a de nouveau brisé l'Argentin trois jeux plus tard.

Le meilleur

« Il ne m'est rien arrivé de particulier au deuxième set, c'est lui qui a haussé son niveau de jeu et qui a fait la différence », a dit Del Potro.

« C'est le N.1 mondial et si on n'est pas au maximum tout le temps, on ne gagne pas contre lui. Je n'ai plus aussi bien servi après le premier set, mais c'est aussi parce qu'il retournait très bien. »

L'autre demi-finale présentée à l'O2 Arena plus tard dimanche, mettra aux prises le sextuple champion Roger Federer à Andy Murray.

Le Suisse a défait Murray en finale à Wimbledon pour remporter son septième titre au All England Club, mais le Britannique a répliqué en battant Federer sur le même court en finale des Jeux olympiques quelques semaines plus tard.