NOUVELLES
11/11/2012 04:30 EST | Actualisé 11/01/2013 05:12 EST

Andy Dalton réussit 4 passes de touché et les Bengals défont les Giants 31-13

CINCINNATI - Andy Dalton a réussi quatre passes de touché — un sommet en carrière — en rejoignant des receveurs différents à chaque fois, dimanche, et les Bengals de Cincinnati ont freiné leur série de défaites à quatre en disposant des Giants de New York 31-13.

Les Bengals (4-5) ont profité d'un échappé et intercepté deux des passes d'Eli Manning, ce qui a mis la table pour des touchés au troisième quart.

A.J. Green a ainsi pu confirmer ses observations, lui qui croit qu'il existe des failles dans la défensive des Giants.

Difficile à contredire comme constatation, compte tenu des 31 points inscrits par les Bengals en seulement trois quarts.

«Je crois que notre performance d'aujourd'hui (dimanche) indique qu'on est dans la bonne direction, a mentionné Green, qui a marqué le premier des quatre majeurs des siens. Je me mets beaucoup de pression sur les épaules.»

Et les champions en titre du Super Bowl ont non seulement des failles, mais ils en ont beaucoup et partout.

À l'aube de leur semaine de congé, les Giants (6-4) auront donc encaissé deux défaites de suite et devront en profiter pour régler plusieurs problèmes, surtout à l'attaque.

Manning a livré une autre performance en deça des attentes, échouant dans sa tentative de perpétuer la tradition familiale de battre les Bengals. Son frère Peyton a amélioré sa fiche à 8-0 contre Cincinnati il y a une semaine, menant les Broncos de Denver vers une victoire de 31-23.

«Non, je ne suis pas inquiet, a déclaré Eli Manning. Au fil des années, notre équipe n'a pas toujours joué son meilleur football. C'est ce qui se passe présentement. Mais on a réussi à se ressaisir et à s'en sortir dans le passé.»

Manning n'avait amassé que 125 verges aériennes, son pire total en quatre ans, lors d'une défaite de 24-20 face aux Steelers de Pittsburgh dimanche dernier.

Les Giants voulaient désespérément retrouver la forme avant leur semaine de repos.

Au lieu de cela, ils ont été encore plus mauvais.

New York a alloué un retour de botté de 68 verges aux Bengals, Victor Cruz a échappé une passe à la ligne des buts, et les quatre revirements commis par les Giants au cours d'une horrible deuxième demie ont permis à Cincinnati de se diriger vers la victoire.

«C'est simplement un peu en deça du genre de performance qu'on est habitué de livrer, a dit Cruz, qui a capté trois passes pour seulement 26 verges. Je ne sais pas comment l'expliquer. Je ne sais pas ce qui se passe. Je ne comprends pas ce qui ne va pas.»