NOUVELLES
10/11/2012 06:29 EST | Actualisé 10/01/2013 05:12 EST

Un tremblement de terre a frappé le Kentucky et des États voisins samedi

LOUISVILLE, États-Unis - Un tremblement de terre qui a principalement frappé le Kentucky a également touché des États avoisinants, a annoncé le Centre des études géologiques des États-Unis (USGS).

Le site Internet de l'agence fédérale précise que l'épicentre du séisme de magnitude 4,3, survenu samedi après-midi, se trouvait à 16 kilomètres à l'ouest de Whitesburg, près de la frontière avec la Virginie. Des résidants de la Virginie, de la Virginie-Occidentale, du Tennessee, de la Caroline du Nord, de la Caroline du Sud, de l'Indiana, de l'Ohio et de la Géorgie ont également dit avoir senti la secousse.

Selon Jeff Carico, porte-parole du Service national météorologique, des employés du bureau de Jackson, à environ 100 kilomètres au nord-ouest de Whitesburg, ont senti la terre trembler pendant environ 15 secondes. Le bureau du service fédéral a reçu plusieurs appels, mais aucun dommage sérieux n'a été rapporté jusqu'à maintenant.

Selon le géophysicien John Bellini, du USGS, le tremblement de terre est considéré comme «mineur», et ne devrait pas provoquer de dégâts considérables.

M. Bellini a ajouté que des gens vivant près de l'épicentre pourraient avoir vu des cadres tomber au sol, ou des livres chuter des étagères.

Voilà exactement ce qui est arrivé à la Bibliothèque de Blackey, tout juste à l'ouest de Whitesburg, à environ 320 kilomètres au sud-est de Louiseville. Une employée, Bonnie Asher, a expliqué qu'elle descendait des escaliers lorsqu'elle a entendu un grand bruit. Selon elle, l'ensemble du bâtiment a vibré et les lampes ont vacillé; elle a d'ailleurs tout d'abord cru qu'un avion s'était écrasé à proximité.

«C'était très effrayant. Environ 14 livres sont tombés d'une étagère.»

Mme Ashler a cependant mentionné que le tout s'était produit rapidement, et qu'il n'y avait eu aucun dommage persistant.

Au Tennessee, des employés de l'usine d'armes atomiques Y-12, à Oak Ridge, ont ressenti le séisme, mais la porte-parole Ryn Etter a assuré que les installations n'avaient pas été touchées.

Jessica Stone, la porte-parole de la Tennessee Valley Autorithy, a quant à elle indiqué qu'aucun problème créé par le tremblement de terre n'avait été rapporté dans les installations du plus important fournisseur d'électricité du pays.