NOUVELLES
10/11/2012 11:44 EST | Actualisé 10/01/2013 05:12 EST

Tournées - L'Argentine frappe un grand coup au pays de Galles

L'équipe d'Argentine a idéalement lancé sa tournée dans l'hémisphère Nord en allant s'imposer (26-12) à Cardiff chez une équipe du pays de Galles complètement dominée, samedi au Millennium Stadium.

Le XV de France, prochain adversaire des Pumas le 17 novembre à Lille, est prévenu. Face aux Gallois auteurs du Grand Chelem dans le Tournoi des six nations au printemps, les Argentins ont montré l'étendue des progrès accomplis grâce à leur intégration cet été dans le Four Nations aux côtés des trois géants sud-africains, australiens et néo-zélandais.

Une progression dans le jeu qu'a reconnu l'entraîneur intérimaire des Gallois Rob Howley après le match: "Ils (les Argentins) ont joué les All Blacks, l'Afrique du Sud et l'Australie pendant six semaines et ils ont beaucoup appris lors de cette compétition. On en a payé le prix aujourd'hui et on était bien inférieurs à eux".

Le capitaine des Argentins Juan-Martin Fernandez-Lobbe s'est félicité lui de cette "grande victoire car cela faisait 11 années que nous n'avions plus battu le Pays de Galles chez eux. Ce succès a d'autant plus de valeur que cette équipe a remporté le Grand chelem."

Rarement inquiétée par des Gallois dominés territorialement et dépourvus d'imagination offensive, l'Argentine, menée à la pause (9-6), a creusé l'écart à partir de la 55e minute avec deux essais des ailiers Juan Imhoff, auteur d'une très bonne prestation, et Gonzalo Camacho (60e).

Ce scénario de match, après un premier acte équilibré, illustre à merveille le grand bond en avant accompli en quelques mois par les Argentins, notamment au plan physique, grâce aux exigeantes confrontations du Four Nations (1 nul, 5 défaites).

Petite ombre au tableau: le retour avorté de Felipe Contepomi. Le plus emblématique des Pumas, rappelé en sélection pour pallier les absences de Marcelo Bosch laissé à disposition de son club français, a du sortir après moins d'un quart d'heure de jeu. Tout comme le centre gallois Jamie Roberts, sonné et remplacé dans la foulée.

L'addition aurait pu être plus corsée sans les quelques points laissés en route par le buteur argentin Nicolas Sanchez, tout de même auteur de deux drops (13 points au total) et deux franches actions d'essai gâchées en première période.

Les Gallois, qui restaient sur trois défaites en Australie lors des tournées de juin, ont dû se contenter de quatre pénalités inscrites par leur arrière Leigh Halfpenny.

Voilà l'auteur du Grand Chelem, et à travers lui tout l'hémisphère Nord, ramené sur terre. Et le XV du Poireau devra impérativement réagir vendredi prochain face aux îles Samoa, avant d'accueillir la Nouvelle-Zélande et l'Australie.

bpa/gd/bm