NOUVELLES
10/11/2012 01:49 EST | Actualisé 09/01/2013 05:12 EST

NBA - Les Lakers se rassurent après le limogeage de l'entraîneur Mike Brown

Les Los Angeles Lakers se sont un peu rassurés en s'imposant face à Golden State vendredi en NBA, quelques heures seulement après le limogeage de l'entraîneur Mike Brown, qui a fait les frais du mauvais début de saison du club.

Sous la houlette de l'adjoint Bernie Bickerstaff, les Lakers ont fait le trou dans le troisième quart-temps pour disposer à domicile des Golden State Warriors (101-77) grâce à 27 points de Kobe Bryant et 16 rebonds de Pau Gasol.

"Je ne sais pas trop dans quelle direction nous allons mais il faut rester concentrer sur le présent", a indiqué Bryant après l'annonce du départ de Brown.

La prestation des Lakers vendredi n'a toutefois pas été complètement convaincante, notamment avant la mi-temps, et le pivot vedette Dwight Howard n'a été que l'ombre de lui-même avec un maigre butin de 6 points et 8 rebonds.

Et malgré ce succès, les Lakers affichent toujours le plus mauvais bilan de la Conférence Ouest (2v-4d, comme Sacramento et Utah) alors qu'ils disposent de la plus importante masses salariale de NBA (plus de 100 M de dollars) après leur recrutement aussi spectaculaire qu'onéreux à l'intersaison.

Les arrivées à grand frais de Howard et du meneur de jeu Steve Nash pour jouer aux côtés de Bryant et Gasol n'ont pas encore porté leurs fruits et la greffe n'a pas prise avec la nouvelle philosophie offensive que voulait installer Mike Brown, qui était en poste depuis la saison dernière.

Brown, 42 ans, a donc servi de fusible, devenant le premier entraîneur de NBA limogé après cinq matches ou moins de saison régulière depuis 1971.

"Nous avons pris cette décision parce que nous ne gagnions pas et nous ne voyions pas de progrès, a expliqué le manageur général des Lakers, Mitch Kupchak, pour justifier sa décision. Avec cette équipe, nous ne voulions pas attendre trois mois de plus et que rien ne change. On ne voulait pas prendre ce risque."

"Ce n'est pas un geste de panique", a toutefois assuré Mitch Kupchak.

A la décharge de Brown, des problèmes physiques ont empêché Bryant (pied), Howard (dos) et Nash (actuellement blessé à la jambe gauche) de jouer à 100% et ont considérablement retardé la préparation de l'équipe.

Selon la presse américaine, un nom est souvent cité pour succéder à Brown: celui de Mike D'Antoni, écarté par les Knicks de New York en mars et adepte d'un basket offensif alors que Brown était plus connu comme un spécialiste de la défense.

L'hypothèse d'un retour de Phil Jackson, parti à la retraite en juin 2011 après avoir gagné cinq titres avec les Lakers, est également souvent évoquée à Los Angeles.

"Nous n'avons approché personne pour l'instant, a assuré Mitch Kupchak. Nous allons chercher un coach expérimenté et qui ne travaille pas en ce moment."

Sous la direction de Brown, les Lakers avaient terminé la saison précédente avec 41 victoires et 25 défaites et été éliminés au 2e tour des play-offs (demi-finales de Conférence Ouest) par Oklahoma City, futur finaliste.

Magic Johnson, ancien joueur, entraîneur et actionnaire des Lakers, a indiqué sur Twitter que Mike Brown "n'avait pas le bon profil pour le job".

Pour l'ancien entraîneur d'Orlando, Stan Van Gundy, qui avait hissé le Magic en finale NBA en 2009 contre les Lakers, le limogeage de Brown après seulement cinq matches est "le plus ridicule de l'histoire de la NBA".

Ailleurs en NBA, New York est resté invaincu cette saison en enregistrant sa quatrième victoire, à domicile face à Dallas (104-94).

Carmelo Anthony a marqué 31 points pour aider les Knicks à prendre leur meilleur départ depuis leur 7 victoires consécutives en 1993.

Avec 21 points, 11 rebonds et 9 passes décisives, LeBron James a frôlé le triple double lors de la victoire de Miami à Atlanta (95-89) -- que Dwyane Wade a manqué à cause d'un rhume --, la cinquième en six matches du Heat, champion NBA en titre.

bpe/chc