NOUVELLES
09/11/2012 02:26 EST | Actualisé 09/01/2013 05:12 EST

Sept membres des Navy SEALs sanctionnés pour avoir révélé des secrets

WASHINGTON - Sept membres de la force d'élite de la Marine américaine ont été sanctionnés pour avoir révélé des informations secrètes au concepteur du jeu vidéo «Medal of Honor: Warfighter». Quatre autres membres des Navy SEALs font l'objet d'une enquête, ont déclaré de hauts responsables militaires sous le couvert de l'anonymat.

Les autorités reprochent aux militaires sanctionnés de ne pas avoir demandé l'autorisation de leurs supérieurs pour participer au jeu et d'avoir montré aux concepteurs du jeu de l'équipement de combat spécifique à leur unité.

Chacun des sept militaires a reçu une lettre de réprimande et verra son salaire retenu pendant deux mois.

Le contre-amiral Garry Bonelli, vice-commandant des opérations navales spéciales, a seulement confirmé dans un communiqué jeudi soir que des sanctions non judiciaires avaient été prises pour mauvaise conduite, comme l'avait annoncé la chaîne CBS News.

«Nous ne tolérons pas les dérives de la politique qui dicte ce que nous sommes et ce que nous faisons en tant que membres de la Marine américaine», a-t-il dit, en ajoutant que les sanctions rappelaient que «nous sommes et serons tenus à un haut niveau de responsabilité».

Les SEALs, qui ont notamment mené l'assaut dans lequel Oussama ben Laden a été tué le 2 mai 2011 au Pakistan, sont tenus à la réserve, car ils possèdent des informations confidentielles sur les stratégies et techniques qui font le secret de leurs missions souvent dangereuses à l'étranger. Ils signent une clause de confidentialité à leur arrivée et à leur départ des SEALs.