NOUVELLES
09/11/2012 07:50 EST | Actualisé 09/01/2013 05:12 EST

Le gouvernement cubain veut louer des restos aux employés pour qu'ils les gèrent

LA HAVANE, Cuba - Le gouvernement cubain a annoncé vendredi qu'il commencerait bientôt à louer des restaurants d'État aux employés qui veulent les gérer de façon indépendante, la dernière mesure en date de la réforme économique initiée par le président Raul Castro.

Dans un article publié par le quotidien officiel «Granma», la ministre adjointe du Commerce intérieur, Ada Chavez Ovideo, explique qu'un projet pilote commencera le 1er décembre dans les restaurants d'État comptant moins de cinq employés.

«Un nouveau système de gestion économique impliquant la location de locaux gérés par l'État pour un travail indépendant dans les services alimentaires sera implanté graduellement», a-t-elle déclaré, selon le quotidien.

Le programme sera d'abord lancé dans trois des 15 provinces cubaines: Artemisa, Villa Clara et Ciego de Avila.

Cette mesure est semblable à celle déjà appliquée pour les salons de beauté et les barbiers. Les travailleurs assumeront la responsabilité de l'entretien et des réparations et devront obligatoirement participer au nouveau système de taxes implanté dans le pays, a expliqué Mme Chavez.

Les restaurants indépendants auront accès aux produits du tabac au prix de gros afin de les revendre aux clients.

Les restaurants d'État sont généralement ternes et peu efficaces. Ils souffrent de la mauvaise qualité du service et du chapardage des employés, qui volent de la nourriture pour leur consommation personnelle ou pour la revendre sur le marché noir.

L'idée derrière la nouvelle mesure semble être de transformer les employés en «investisseurs» qui pourront résoudre ces problèmes.

«Le nouveau modèle vise à stimuler la qualité des services alimentaires», a écrit le journal «Granma».