NOUVELLES
09/11/2012 10:34 EST | Actualisé 09/01/2013 05:12 EST

Grand Prix de Valence - Des essais libres perturbés par la pluie

Des pluies intermittentes ont perturbé les deux sessions d'essais libres du Grand Prix de Valence, vendredi sur le circuit Ricardo-Tormo, surtout pour les MotoGP où seule la moitié des pilotes engagés a pu être classée.

Lors de la première session, qui s'est déroulée sous une grosse averse, l'Américain Nicky Hayden (Ducati) avait été le plus rapide, suivi des Espagnols Dani Pedrosa (Honda) et Jorge Lorenzo (Yamaha), le nouveau champion du monde de la catégorie.

Andrea Dovizioso (Yamaha) et Alvaro Bautista (Honda) suivaient dans cet ordre devant Aleix Espargaro (Aprilia), 6e temps, qui plaçait la première CRT devant la Ducati officielle de Valentino Rossi.

En deuxième séance, sur une piste qui alternait des portions sèches et humides, seuls 16 pilotes sur 22 ont tenté une sortie. A ce jeu, les CRT, dotées d'un moteur issue de la série et moins violent que ceux des prototypes, ont mené le bal plaçant 8 motos parmi les 11 classées.

Le Français Randy de Puniet, en temps combinés, a donc signé la meilleure performance du jour devant Michele Pirro (FTR Honda) et les trois seules MotoGP à avoir réalisé plus de deux tours, les Ducati de Hayden, Abraham et Rossi. Suivent ensuite six CRT.

Jorge Lorenzo, Dani Pedrosa et Casey Stoner, entre autres habitués des avant-postes, n'ont pas cru bon de prendre des risques inutiles et sont restés dans leurs box lors de la deuxième session.

En Moto2, alors que la matinée, très humide, avait permis au Belge Xavier Simeon (Tech3) de se mettre en évidence, l'après-midi, sur une piste devenue enfin sèche, l'Espagnol Marc Marquez, champion du monde en titre, s'est placé en haut de la feuille des temps en battant le record du tour.

Enfin, en Moto3, l'étonnant John MacPhee (KRP Honda), jeune Britannique qui n'a jusqu'à présent roulé en Grand Prix que sur invitation, s'est hissé au premier rang des temps combinés devançant de 27/1000 son coéquipier, l'Australien Jack Miller. La météo s'était un peu améliorée dans l'après-midi mais la piste restait piégeuse. Les plus audacieux ont donc réalisé de bons temps en chaussant des pneus slicks (lisses).

syd/chc