NOUVELLES
09/11/2012 04:28 EST | Actualisé 09/01/2013 05:12 EST

Applebaum démissionne du comité exécutif, mais veut rester à Union Montréal

MONTRÉAL - Michael Applebaum a annoncé sa démission à titre de président du comité exécutif de la Ville de Montréal, vendredi après-midi. Il souhaite toutefois demeurer membre du parti Union Montréal.

Écarté par sa formation comme candidat à la succession de Gérald Tremblay, il refuse de mettre sur le dos de la frustration la cause de sa démission.

La veille, le parti a désigné le conseiller Richard Deschamps pour succéder au maire démissionnaire Gérald Tremblay. Ce choix n'est toutefois pas final, puisqu'il doit être présenté aux autres membres du conseil de Montréal.

M. Applebaum a affirmé que ses motivations sont plus sérieuses et profondes. Ces derniers jours, il dit avoir heurté certains écueils au comité exécutif, notamment sur son engagement à revoir le budget présenté récemment et qui prévoit une hausse des taxes municipales de 3,3 pour cent.

En point de presse, il a dit reconnaître la «colère des gens» et soutenu qu'il ne lui était pas possible de l'ignorer. Il a dit que sa proposition de reculer sur l'augmentation de la taxe sur l'eau de 1,1 pour cent n'a pas été retenue.

En annonçant sa démission, il a aussi brandi un rapport datant de 2004, qui conclut que Montréal paie de 30 à 40 pour cent plus cher, pour les mêmes travaux, que les autres villes. Le 7 novembre dernier, le comité exécutif a refusé de rendre ce rapport public _ ou de ne le dévoiler qu'après le conseil municipal _, afin, selon M. Applebaum, «d'éviter des questions embarrassantes».

Soulignant qu'il occupe ses fonctions politiques depuis 18 ans, Michael Applebaum a dit ne plus être en mesure de poursuivre son travail au sein de comité exécutif en raison de désaccords concernant certaines orientations de membres qui siègent toujours à ce comité.