NOUVELLES
08/11/2012 02:41 EST | Actualisé 07/01/2013 05:12 EST

Trois membres présumés d'Al-Qaïda tués dans un raid de drone au Yémen

Trois membres présumés d'Al-Qaïda dont un suspect dans une attaque anti-américaine en 2008 ont été tués dans un raid mené par un drone, vraisemblablement américain, près de Sanaa, a indiqué jeudi une source des services de sécurité.

Le drone a pris pour cible mercredi soir une voiture circulant près du village de Beit al-Ahmar dans la région de Sanhane, à 15 km au sud-est de Sanaa, tuant trois de ses occupants et blessant deux, a-t-on ajouté. Beit al-Ahmar est le fief de la tribu de l'ancien président Ali Abdallah Saleh.

Parmi les morts, figure Adnane al-Qadhi, un ancien jihadiste en Afghanistan et membre d'Al-Qaïda recherché par les autorités yéménites pour son implication présumée dans un attentat à la voiture piégée contre l'ambassade des Etats-Unis en 2008 à Sanaa, selon la même source.

Cette attaque avait coûté la vie à six soldats yéménites et quatre civils et et avait été revendiquée par le Jihad islamique au Yémen, un groupe affirmant appartenir au réseau Al-Qaïda.

Les Etats-Unis, seuls à avoir des drones dans la région, ont multiplié ces derniers mois les raids ciblés contre Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) au Yémen.

Fin septembre, le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi avait reconnu l'importance du soutien militaire américain dans "l'utilisation des drones, qui permettent de viser une cible sans marge d'erreur".

Al-Qaïda a profité de l'affaiblissement du pouvoir central lors de l'insurrection populaire en 2011 qui a abouti au départ en février dernier du président Saleh, pour renforcer son emprise dans l'est et le sud du pays.

Délogé en juin de l'un de ses bastions dans le Sud, le réseau s'est replié dans des zones montagneuses, multipliant les attaques contre les responsables locaux.

mou/tm/tp