NOUVELLES
08/11/2012 10:39 EST | Actualisé 08/01/2013 05:12 EST

Pishchalnikova récidive

Darya Pishchalnikova n'apprend pas de ses erreurs. La médaillée d'argent du disque à Londres a été contrôlée positive aux stéroïdes. Elle revenait d'une suspension de trois ans pour dopage.

C'est ce qu'a annoncé jeudi l'agence russe antidopage, confirmant des informations parues dans la presse.

« Le premier échantillon s'est révélé négatif, et le second contenait des traces d'une substance interdite », a expliqué le directeur de l'agence Nikita Kamayev, citée par l'agence de presse Itar-TASS.

Selon le quotidien Sport Express, qui a révélé sa positivité, le test a été effectué juste avant les Jeux de Londres mais le résultat positif de l'échantillon B n'a été connu qu'après.

Pishchalnikova, 27 ans, avait déjà été suspendue près de trois ans pour dopage entre 2008 et 2011, pour avoir truqué des échantillons, en compagnie de six autres athlètes.

Le président de la Fédération russe d'athlétisme Valentin Balakhnichyov, qui s'est dit indigné que cette information soit parue dans la presse, a demandé aux médias d'attendre « encore deux semaines » que l'enquête soit complétée.

Si la culpabilité de Pishchalnikova était avérée, elle perdrait sans doute sa médaille olympique.

C'est la Croate Sandra Perkov qui avait remporté la médaille d'or avec un jet de 69,11 mètres, loin devant Pishchalnikova (67,56 m).