NOUVELLES
08/11/2012 04:58 EST | Actualisé 07/01/2013 05:12 EST

Nouveau sabotage d'un oléoduc au Yémen, pompage du brut interrompu

Un attentat à l'explosif a visé jeudi un oléoduc dans le sud-est du Yémen, provoquant une interruption de la production sur l'ouvrage géré par la Korea National Oil Company (KNOC), selon des sources pétrolière et de sécurité.

"Un explosif a été placé par des inconnus à l'aube sous l'oléoduc" reliant la région de Iyadh dans la province de Chabwa, au terminal de Belhaf sur le golfe d'Aden, a indiqué à l'AFP une source des services de sécurité.

L'explosion, survenue à Al-Batana, à 15 km au sud-est d'Ataq, chef-lieu de Chabwa, a endommagé l'oléoduc et "le pompage du pétrole a été interrompu", a précisé un responsable du ministère du Pétrole. L'ouvrage assure le pompage de 8.000 barils de brut/jour (bj).

Un incendie, qui s'est déclaré dans l'oléoduc, n'a été maîtrisé que plus de six heures après l'explosion, selon des témoins.

Le 25 septembre, le même oléoduc ainsi qu'un gazoduc avaient été été sabotés par des attentats à l'explosif dans la sud-est du Yémen.

Les attentats contre des oléoducs et gazoducs sont fréquents au Yémen. Ils sont souvent le fait de tribus voulant faire aboutir des demandes auprès des autorités ou de membres présumés du réseau Al-Qaïda, implanté dans le sud et l'est du pays.

En juillet, le ministre du Pétrole, Hicham Charaf Abdallah, avait affirmé que les multiples sabotages d'oléoducs qui s'étaient intensifiés avec l'instabilité liée à la contestation populaire de 2011 avaient fait perdre au Yémen plus de 4 milliards de dollars.

Le Yémen est un petit pays producteur de pétrole, avec une production quotidienne de quelque 300.000 barils, destinée en particulier à l'exportation.

faw/tm/tp