NOUVELLES
08/11/2012 12:15 EST | Actualisé 08/01/2013 05:12 EST

L'Irak a besoin de 1.000 milliards de dollars pour sa reconstruction (responsable)

L'Irak a besoin de 1.000 milliards de dollars dans les dix prochaines années pour financer la reconstruction de ses infrastructures et relancer son économie, a annoncé jeudi le président de la Commission irakienne des investissements.

"Pour financer la reconstruction de l'Irak nous aurons au minimum besoin de 600 milliards à 700 milliards de dollars, mais cette somme pourrait monter jusqu'à 1.000 milliards de dollars jusqu'en 2022", a expliqué Sami al-Araji lors d'un entretien accordé à l'AFP.

Il s'exprimait au moment où la Foire internationale de Bagdad, la plus importante de ces 20 dernières années, destinée à encourager l'investissement en Irak, bat son plein.

Selon lui, une bonne partie de cette somme pourrait provenir des revenus du pétrole --la première source de revenus du pays--, mais aussi d'investissements étrangers et irakiens.

"Nous misons sur une augmentation des ventes de pétrole et une forte amélioration du climat (des affaires, NDLR) propre à attirer les investisseurs", a encore assuré M. Araji. "Au final, ils (les investissements étrangers) seront bien plus élevés, tant en volume qu'en pourcentage".

L'Irak dépend largement de ses exportations d'hydrocarbures pour se financer. Mais si le secteur énergétique représente deux-tiers du produit intérieur brut du pays, il ne fournit du travail qu'à 1% des actifs irakiens.

psr/gde/tg/cnp