NOUVELLES
07/11/2012 05:24 EST | Actualisé 07/01/2013 05:12 EST

Koweït: les manifestations sans impact sur l'économie de l'émirat (Moody's)

L'agitation politique au Koweït ne devrait pas affecter les solides fondamentaux de l'économie de l'émirat, a annoncé mercredi l'agence de notation Moody's en maintenant la note Aa2 avec perspective stable pour l'émirat pétrolier du Golfe.

"La récente escalade de la contestation politique au Koweït n'est pas, à notre avis, de nature à affecter les très solides fondamentaux du crédit du gouvernement", a précisé Moody's dans une étude.

L'agence a ajouté "considérer que la note de Aa2 du Koweït peut tolérer un certain degré de risque (...) politique".

La contestation, animée par l'opposition, ne s'apparente pas aux révoltes dans les pays du Printemps arabes car elle n'appelle pas au renversement de la famille régnante, au pouvoir depuis plus de 250 ans, mais elle réclame seulement l'abrogation d'un amendement de la loi électorale, note l'étude.

Selon Moody's, la famille des Al-Sabah est confrontée au "plus grand défi politique" de son histoire mais le risque d'un soulèvement au Koweït, comme en Egypte, en Syrie, au Yémen et en Libye, reste très faible.

"En dépit de l'impasse politique, la situation financière de l'émirat demeure très solide", souligne l'agence de notation.

Moody's estime les actifs gérés par la Kuwait Investment Authority, le fonds souverain de l'émirat, à 350 milliards de dollars et le revenu par tête d'habitant à près de 50.000 dollars.

En octobre, l'agence de notation Fitch avait averti qu'une accentuation des troubles au Koweït pourrait menacer la solide note souveraine de l'émirat.

L'opposition koweïtienne a appelé à une nouvelle manifestation le 11 novembre pour marquer le 50e anniversaire de la Constitution du pays et mis en place un comité populaire pour coordonner le boycott des élections du 1er décembre en protestation contre l'amendement de la loi électorale qui a précédé ce scrutin.

oh/tm/sw