NOUVELLES
06/11/2012 04:28 EST | Actualisé 06/01/2013 05:12 EST

Wall Street dans le vert avant le résultat de la présidentielle américaine

Wall Street a terminé la séance dans le vert mardi, dans un marché aux faibles volumes attendant avec impatience l'issue, encore très incertaine, de l'élection présidentielle américaine: le Dow Jones a avancé de 1,02% et le Nasdaq de 0,41%.

Selon des résultats définitifs, le Dow Jones Industrial Average a gagné 133,24 points à 13.245,68 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 12,27 points à 3.011,93 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 a augmenté de 0,79% (+11,13 points) à 1.428,39 points.

Wall Street s'est placée en mode attentiste, n'échangeant que "de faibles volumes", a observé Jody Giraldo, d'Equity Station.

La tendance à la hausse des indices, qui a effacé en fin de séance une partie des gains enregistrés plus tôt, est cependant interprétée diversement.

Pour Gregori Volokhine, gestionnaire de portefeuilles à Meeschaert New York, le marché s'est déjà résolu à une victoire du président démocrate sortant Barack Obama sur son opposant républicain Mitt Romney, "ce qui ôte l'incertitude sur l'identité du nouveau président, sur sa politique, et notamment sa politique monétaire".

Mais selon Michael James, courtier à Wedbush Morgan Securities, "il est encore trop tôt pour déterminer le résultat du vote".

"Les gens ont le sentiment que l'économie va s'améliorer, peu importe qui est le président", ce qui profite particulièrement aux valeurs industrielles, a-t-il noté.

Les investisseurs ont aussi pu simplement vouloir "ajuster leurs positions et limiter leurs paris à la baisse, faute de savoir quelle direction prendre", a pour sa part avancé M. Giraldo.

Dans tous les cas, les courtiers redoutent "le scénario désastreux répétant la situation de 2000", quand une bataille juridique avait opposé le candidat George W. Bush et le vice-président sortant Al Gore sur le comptage des voix en Floride, a souligné Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital.

La Cour suprême avait fini par accorder l'élection au républicain en interrompant le recomptage des bulletins de vote après un mois.

Cette situation "serait négative pour le marché car cela constituerait une nouvelle incertitude", a noté M. Cardillo.

Le marché obligataire a reculé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a progressé à 1,742% contre 1,684% lundi soir, et celui à 30 ans à 2,916% contre 2,871%.

jum/sl/lor