NOUVELLES
06/11/2012 10:51 EST | Actualisé 06/01/2013 05:12 EST

Témoignage d'amour d'un père à sa fille venue des étoiles

MONTRÉAL - «Alphée des étoiles», le film du cinéaste Hugo Latulippe, n'est pas uniquement un témoignage d'amour pour sa petite fille bouleversante de charme, de douceur et de fragilité. Cette page tirée de son album familial est comme une invitation à vivre autrement, à regarder ce qui nous entoure avec les yeux du coeur.

Sur de superbes images s'engage la tendre réflexion du papa d'Alphée, concernant l'avenir de cette enfant un peu lente et ayant des difficultés d'élocution à cause du syndrome Smith-Lemli-Opitz, une malchance qui touche une personne sur 65 000. Maintenant âgée de cinq ans, la petite doit quitter le cocon familial pour entrer à l'école. Afin d'être certains de prendre la bonne décision, Hugo et sa famille iront habiter un an en Suisse, dans un canton où le paysage est à couper le souffle. Là-bas, père et fille ont l'occasion de vivre des heures mémorables pendant que maman, Laure Waridel, a repris ses études universitaires et Colin, le garçon de la famille, le chemin de l'école.

Au gré des saisons, les parents d'Alphée verront l'enfant évoluer à son rythme, prendre de l'assurance, parler davantage. Cette année vécue entre parenthèses n'aura pas été vaine. Et si c'était Alphée qui avait raison d'accorder aux gens et aux choses le temps qu'ils méritent... Sans qu'on sache d'où émane le pouvoir de cette enfant, elle réussit à se faufiler jusque dans le coeur des gens. À RDI, le jeudi 15 novembre, 20h.

«Vertige» à Séries +

On se souvient que cette série de six épisodes, scénarisée par Michelle Allen, a remporté huit Gémeaux au dernier gala. Plusieurs étaient déçus d'avoir manqué la série d'abord diffusée sur le web pour ensuite s'inscrire à l'horaire de Séries+, en mars dernier.

On rediffuse donc le drame de Daphnée Roussel (Fanny Mallette), prisonnière du coma après être tombée de sa terrasse. Trois mois plus tard, on semble peu optimiste quant à ses chances de recouvrer la santé ce qui arrange bien son frère, Adrien (Normand Daneau), qui souhaite qu'on débranche sa soeur du respirateur qui la maintient en vie. Devant l'évidence, les parents (Germain Houde, Monique Spaziani) de la jeune femme, finissent par accepter l'idée. Sauf que, alors qu'on ne l'espérait plus, Daphnée refait tout doucement surface. Et plutôt de se réjouir de ce miracle, certains semblent grandement perturbés de ce virement de situation.

Pour quelles raisons son frère, sa soeur, Maya (Marilyn Castonguay) et son ex-amoureux, Laurent (Patrick Hivon) sont-ils si anxieux et souhaiteraient-ils que Daphnée ne retrouve pas la mémoire? Heureusement, il y a Jennifer (Noémie Godin-Vigneau), sa belle-soeur et amie, la seule qui pourra l'aider. Le mercredi 14 novembre, 20h.

Le Monde «by night»

Après avoir exploré le monde pour en découvrir les pratiques sexuelles, voilà que Philippe Desrosiers repart de plus belle pour nous faire découvrir la vie la nuit en différents endroits du globe. La série «Voyages au bout de la nuit» nous emmène à Rio, le jeudi 15 novembre, 21h, à TV5. On visite différents quartiers de la capitale, des plus riches aux favelas, où on dit que la violence s'est atténuée. La nuit, les Brésiliens sont des inconditionnels de la fête. Après leurs journées de travail, toute l'année, ils courent aux répétitions de chants et danses prévus pour leur prochain carnaval si célèbre.

«Mon histoire troublante» met à jour des situations peu communes que certains individus sont appelés à vivre alors qu'il y a à peine quelques années, on aurait cru la chose impossible. À Canal Vie, le mardi 13 novembre, 21h, nous faisons connaissance avec Cai et Emily, un couple de transsexuels. Cai est maintenant l'homme de la famille mais, les modifications n'étant pas complétées, voilà qu'il devient enceinte malgré la prise d'hormones qui, en principe, ne favorisaient nullement la grossesse. Donc, dans ce couple, l'homme donne naissance à un gros garçon et c'est Emily, jadis un homme, qui allaite le petit.

Le film «36, Quai des Orfèvres» est l'occasion de voir trois géants du cinéma à l'oeuvre. Robert Mancini (André Dussollier), le grand patron de la PJ, désigne Klein et Vrinks (Gérard Depardieu et Daniel Auteuil), pour démanteler un gang de voleurs particulièrement violents. Celui des deux flics qui en viendra à bout sera le successeur de Mancini. Le temps de mener cette affaire à bien, les deux amis de toujours deviendront de féroces adversaires, d'autant plus que Camille, l'épouse de Vlinks, se trouve mêlée au duel des deux hommes. À Télé-Québec, ce dimanche, 21h.

À RADIO-CANADA: «l'excellent et unique» Martin Matte a bien voulu partager ses goûts musicaux avec les habitués de «En direct de l'univers...», ce samedi, 19h. À «Unité 9», Léa (Frédérique Dufort) est sollicitée de toutes parts: Marie (Guylaine Tremblay) voudrait la visite de sa fille en prison et Yvon (Pierre Collin), le grand-père de la jeune fille, sorti du coma, réclame lui aussi de voir sa petite-fille complètement paniquée, le mardi 13 novembre, 20h.

À TVA: à «Yamaska», Étienne (Patrick Labbé), malgré les petites pilules bleues, n'arrive pas à reprendre le contrôle de sa vie amoureuse ce qui laisse Rachel (Nathalie Malette) songeuse quant à l'avenir du couple, le lundi 12 novembre, 20h. Michel Pagliaro qu'on voit peu souvent à la télévision, participe à «On connaît la chanson», le jeudi 15 novembre, 20h.

À TÉLÉ-QUÉBEC: pour assurer la survie alimentaire de pays étrangers, riches ou émergents, des investisseurs achètent des terres agricoles, là où elles sont à vendre. À «Questions de société / Planète à vendre», on s'interroge sur les conséquences de ces éventuelles ruées agricoles chez les paysans des pays en développement, le lundi 12 novembre, 21h.

À TV5: aux «Champs-Élysées», ce samedi, 20h, Michel Drucker, l'omniprésent animateur des variétés, accueille, entre autres, Johnny Hallyday, Serge Lama, Garou, Florent Pagny, Gilles Dreu et plusieurs autres grands noms.

À ARTV: semaine de rencontres avec de grands auteurs: d'abord, ce samedi, retour dans l'univers des «Belles-soeurs, toujours aussi vraies», à 20h, suivi, à 21h, d'une rencontre avec Michel Tremblay, l'auteur qui, il y a 45 ans, marquait la dramaturgie québécoise d'un nouveau souffle. Ce dimanche, 19h30, nous retrouvons «Mordecai Richler - Le Cosaque de la rue Saint-Urbain» reconnu pour ses positions radicales en ce qui regarde la communauté juive, le Canada anglais et le nationalisme québécois. Le lundi 12 novembre, 22h25, c'est l'auteur américain «Douglas Kennedy ou l'éloge de la fuite», dont on esquisse le portrait. Figurant parmi les préférés des Français, ce romancier a vendu plus d'un demi-million d'exemplaires, à ce jour. Et le mercredi, 14 novembre, 23h, Stéphan Bureau rencontre Victor-Lévy Beaulieu, l'un des piliers de notre culture littéraire et télévisuelle.

À MUSIMAX: à 17h, le vendredi 16 novembre, «Musicographie» salue les Rolling Stones. Un documentaire réalisé en 2012, propose une incursion dans la vie intime et professionnelle de ces géants du rock. Puis, en soirée, à 20h, on les retrouve sur scène pour présenter «Some Girls Live in Texas», lors de leur passage au Will Rogers Memorial Centre de Forth Worth, au Texas, en juillet 1978.

À CINÉ POP: en hommage aux vétérans de toutes les guerres, on souligne le jour du Souvenir par une programmation appropriée: donc, ce dimanche, 11h : «L'Express du colonel Von Ryan» avec Frank Sinatra; 13h: «Tora! Tora! Tora!»; 15h30: «La chute du Faucon noir» avec Josh Harnett; 18h: «Memphis Belle» avec Harry Connick Jr; 20h: «Platoon» avec Charlie Sheen; 22h: «Voyage au bout de l'enfer» avec Robert de Niro.