NOUVELLES
06/11/2012 03:02 EST | Actualisé 06/01/2013 05:12 EST

Soudan: la production pétrolière sous les 120.000 bj en 2012 (FMI)

La production pétrolière du Soudan ne devrait pas dépasser les 120.000 barils par jour (bj) en 2012, estime mardi le Fonds monétaire international (FMI) dans un rapport.

Avec l'indépendance du Soudan du Sud en juillet 2011, le Soudan a perdu les trois quarts de sa production du brut, la moitié de ses recettes budgétaires et environ 75% de ses capacités de paiements internationaux, note le FMI.

"En raison du déclin des champs arrivés à maturation (...) et d'autres problèmes techniques de production, la production de 2012 devrait nettement diminuer de 60% pour atteindre entre 117.000 et 120.000 bj", selon le FMI.

Début 2012, des responsables soudanais visaient une production de 180.000 bj d'ici la fin de l'année.

"La récupération assistée (du pétrole) dans les champs existants et davantage d'exploration devraient aider la production à augmenter en 2013, avec un pic prévu en 2020 à près de 240.000 bj", selon le FMI.

Le pétrole représente désormais entre 3 et 5% du PIB du Soudan, contre 15% avant l'indépendance du Sud, alors qu'il constitue 20 à 25% des recettes, poursuit le FMI dans son rapport, terminé début septembre, peu avant un accord sur le partage des revenus pétroliers entre Khartoum et Juba.

Le Soudan du Sud a hérité de 75% des ressources pétrolières du Soudan mais reste dépendant des oléoducs du Nord pour l'exporter. Il avait cessé sa production en janvier, furieux que Khartoum ait effectué d'importants prélèvements en nature sur son pétrole faute d'accord sur un prix de transit.

Le gouvernement sud-soudanais a ordonné mi-octobre aux compagnies pétrolières opérant sur son territoire de reprendre leur production.

"La situation économique devraient encore être difficile les 18 prochains mois", estime le FMI, ajoutant que le plan d'austérité drastique adopté par Khartoum en juin constituait, malgré la contestation sociale qu'il a provoquée, une étape importante pour restaurer la stabilité économique et réduire la dépendance au pétrole.

it/dv/vl/fc