NOUVELLES
06/11/2012 11:47 EST | Actualisé 06/01/2013 05:12 EST

Présidentielle américaine: Obama se dit confiant et félicite Romney

Barack Obama s'est dit convaincu qu'il allait passer une "bonne soirée" mardi, jour de l'élection présidentielle américaine, et a félicité son adversaire républicain Mitt Romney pour sa campagne "dynamique".

M. Obama, qui passait la journée dans son fief de Chicago avant de participer à la soirée électorale démocrate dans le palais des Congrès de la grande ville de l'Illinois (nord), s'est rendu en début de matinée dans un des locaux de sa campagne pour remercier des bénévoles.

"Je veux adresser au gouverneur Romney mes félicitations pour une campagne dynamique. Je sais que ses partisans sont aussi engagés, aussi enthousiastes et travaillent aussi dur aujourd'hui" que les démocrates, a affirmé M. Obama aux journalistes.

"Nous sommes confiants dans le fait que nous aurons les voix nécessaires pour gagner", a ajouté le président démocrate sortant, tout en prévenant que cela dépendrait "en fin de compte de la participation".

"Donc, je veux encourager tout le monde, des deux côtés, à profiter de ce droit (de vote) précieux, pour lequel tant de gens ont lutté afin que nous puissions en jouir", a encore déclaré M. Obama.

"Je suis impatient de voir les résultats. Et je m'attends à ce que nous passions une bonne soirée. Mais quoi qu'il arrive, je veux dire ma gratitude à tous ceux qui m'ont soutenu, tous ceux qui ont travaillé si dur pour moi", a-t-il affirmé.

Le président a toutefois avoué qu'il éprouvait naturellement le "trac", dans un entretien à une émission de radio diffusée mardi matin.

Lorsque l'animateur lui a demandé quel était son état d'esprit, le président a remarqué que "tout candidat à un poste électif mentirait s'il disait qu'il n'y a pas de trac avant que les bulletins de vote soient décomptés, parce que tout peut arriver. C'est la magie de la démocratie, c'est aux gens de décider".

"Mais à un certain moment, on devient calme, parce que l'on sait que si on a fait tout ce que l'on pouvait, le processus (électoral) fonctionne comme il le doit, et le pouvoir revient aux électeurs", a encore dit M. Obama.

Le président a prononcé son dernier discours de campagne lundi soir dans l'Iowa (centre) et n'avait pas prévu de déplacements en dehors de Chicago mardi. Il a déjà voté fin octobre dans son fief en profitant du scrutin anticipé.

Son adversaire a de son côté voté tôt mardi matin à Belmont, dans le Massachusetts (nord-est), et a effectué d'ultimes déplacements en Ohio (nord) et en Pennsylvanie (est) pour tenter de convaincre les électeurs de ces Etats potentiellement décisifs.

tq/lor