NOUVELLES
06/11/2012 04:53 EST | Actualisé 06/01/2013 05:12 EST

Le TSX reste au neutre en attendant le résultat de l'élection américaine

TORONTO - La Bourse de Toronto a terminé la séance de mardi essentiellement au même point que la veille, les opérateurs préférant attendre de connaître le résultat de l'élection présidentielle américaine avant de prendre des décisions importantes.

L'indice composé S&P/TSX a avancé de 8,42 points pour clôturer à 12 361,2 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV a pris 1,21 point à 1303,14 points.

Le dollar canadien a quant à lui pris 0,5 cent US à 100,83 cents US.

Le ton s'est avéré beaucoup plus positif à New York, où les marchés ont affiché d'importants gains. Les courtiers ont semblé voir dans la tenue de l'élection la fin de l'incertitude politique, indépendamment de l'identité du président.

De bonnes données sur le marchés de l'habitation et une dépréciation du billet vert américain ont en outre aidé la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles à prendre 133,24 points à 13 245,68 points. L'indice composé du Nasdaq a gagné 12,27 points à 3011,93 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 s'est emparé de 11,13 points à 1428,39 points.

Les plus récents sondages sur les intentions de vote donne une légère avance au président démocrate sortant Barack Obama. Mais que ce soit lui ou son adversaire républicain Mitt Romney qui l'emporte, les opérateurs espèrent que les deux grands partis vont bientôt s'attaquer à la «falaise fiscale» qui menace l'économie du pays.

La soi-disante falaise fiscale est un série d'augmentations d'impôts et de réductions de dépenses qui entreront automatiquement en vigueur aux États-Unis au début 2013 si les deux partis n'arrivent pas à s'entendre sur un plan budgétaire alternatif. Des analystes jugent que l'entrée en vigueur des mesures de la falaise fiscale pourraient envoyer une onde de choc à l'économie américaine et la faire retomber en récession.

Les opérateurs ont par ailleurs été encouragés par la publication de données laissant croire que la reprise du marché américain de l'habitation est sur la bonne voie. Le fournisseur de données CoreLogic a calculé que les prix des maisons ont avancé de cinq pour cent en septembre par rapport à l'an dernier. Il s'agit de la plus forte hausse sur un an depuis juillet 2006.

La faiblesse du dollar américain a profité aux cours des matières premières. Le secteur aurifère du TSX a affiché la plus forte hausse en pourcentage, soit environ 1,5 pour cent, le cours du lingot ayant gagné 31,80 $ US à 1715 $ US l'once. L'action d'Iamgold (TSX:IMG) a grimpé de 58 cents à 15,22 $ tandis que celle de Goldcorp (TSX:G) a pris 48 cents à 43,74 $.

Le secteur des métaux et des mines a gagné 0,9 pour cent, le cours du cuivre s'étant apprécié de 4 cents US à 3,51 $ US la livre à New York. L'action de Teck Resources (TSX:TCK.B) a avancé de 65 cents à 33,53 $.

Le secteur de l'énergie a légèrement progressé, le cours du pétrole brut ayant gagné 3,06 $ US à 88,71 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. Le titre de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) s'est emparé de 33 cents à 30,20 $.