NOUVELLES
06/11/2012 03:33 EST | Actualisé 06/01/2013 05:12 EST

L'écho des urnes américaines

Quelque 200 millions d'électeurs américains étaient appelés mardi aux urnes pour élire leur président, ce qui donnait -- presque -- autant d'occasions de connaître ou faire connaître les aventures et mésaventures cocasses du scrutin.

ON VOTE DEMAIN ? - Selon le Tampa Bay Times, le bureau responsable des élections dans le comté de Pinellas en Floride (sud-est) a déclenché mardi matin, peu après l'ouverture du scrutin, des milliers d'appels téléphoniques automatiques annonçant aux électeurs qu'ils pouvaient voter jusqu'à 19h00... "demain", soit mercredi.

En fait, un message avait été lancé lundi pour annoncer les horaires de "demain", message envoyé à nouveau par erreur le lendemain, pendant une demi-heure, à quelque 12.000 foyers.

OUPS - Un électeur de Pennsylvanie (est) a posté sur YouTube la vidéo montrant comment la machine sur laquelle il voulait voter Barack Obama enregistrait obstinément un vote pour Mitt Romney. "Tous les autres boutons marchaient bien", commente-t-il.

Selon NBC News, la machine a été retirée.

Dans l'Ohio (nord-est), les républicains ont affirmé que la situation inverse était arrivée.

HIPS - Le Kentucky et la Caroline du sud sont les deux derniers Etats américains - sur 50 - où il est interdit de vendre de l'alcool le jour de l'élection présidentielle. Du moins jusqu'à 18H00 pour le Kentucky, rapporte le Huffington Post.

Cinq autres Etats -- Delaware, Idaho, Indiana, Utah et Virginie Occidentale-- faisaient de même il y a quatre ans avant d'abandonner cette réggle.

La tradition, selon le site, remonterait au XIXe siècle quand les "politiciens corrompus" échangeaient des voix contre de l'alcool.

OFF - Le constructeur automobile Chrysler a donné à ses salariés un jour de congé pour "voter aujourd'hui", indique un tweet de son vice-président produit et design Ralph Gilles.

Le blog du Washington Post rappelle qu'il s'agit d'un accord passé il y a 15 ans entre le syndicat de l'automobile et Chrysler, Ford et General Motors.

Le site Politico en a profité pour rappeler le démenti que la direction de Chrysler avait apporté après avoir été accusé par Mitt Romney de vouloir délocaliser en Chine la construction de ses jeeps.

LES RATES D'INTERNET - Betsy Morais, qui écrit pour le New Yorker, a voulu voter par internet. "J'ai téléchargé l'application, imprimé le bulletin, l'ai scanné et envoyé par email", raconte-t-elle. Un message d'erreur est revenu deux fois. Après avoir téléphoné au bureau responsable, "on m'a dit de faxer le bulletin", dit-elle, dépitée.

Quant au site Buzzfeed, il a raconté comment dans deux comtés du New Jersey, les adresses email destinées au vote électronique étaient sans objet. Une troisième, personnelle, a été postée ... sur Facebook.

PLUS DE PAPIER - Dans le comté de Benton, dans l'Arkansas (centre), c'est le papier qui a manqué, a rapporté la télévision locale. Plus de 50 bureaux de vote en ont été privés. Un responsable local a indiqué qu'ils ne s'attendaient pas à une telle participation.

Les électeurs ont dû voter électroniquement.

TOUR - Les résultats de l'élection présidentielle seront annoncés mardi soir par CNN "aux New-yorkais et au monde" sur l'Empire State Building, en plus de leur diffusion plus traditionnelle à la télévision, annonce la chaîne.

Un système d'échelle lumineuse en bleu et rouge --couleurs des partis démocrate et républicain-- s'allumera sur la tour new-yorkaise au fur et à mesure de la progression des deux candidats dans chaque Etat, dit un communiqué de presse.

ART - Un bureau de vote a été installé à Philadelphie (est) dans la salle d'une école dont l'un des murs était orné d'une immense peinture représentant... Barack Obama. La loi interdit toute propagande électorale près des isoloirs.

La photo a été diffusée sur Twitter par un responsable de la communication du parti républicain, Tim Miller, qui s'en est plaint.

ff/jt