NOUVELLES
06/11/2012 07:28 EST | Actualisé 06/01/2013 05:12 EST

La NBA impose 25 000 $ d'amende à Blake des Lakers et Williams des Hornets

NEW YORK, États-Unis - La NBA a imposé une amende de 25 000 $ au garde Steve Blake des Lakers, mardi, pour avoir utilisé du langage inapproprié envers un partisan.

L'incident est survenu dans un revers de 105-95 contre les Clippers, vendredi.

Blake effectuait son premier départ de la saison en remplacement de Steve Nash, qui est blessé à la jambe. Il a fourni huit points en 39 minutes avant de quitter pour avoir dépassé le nombre de fautes permises, avec 29,2 secondes à disputer au match. C'est là que Blake aurait utilisé du langage inapproprié, en réponse à un partisan qui lui a dit qu'il se devait de réussir les tirs à découvert.

Ce revers portait la fiche des Lakers à 0-3. L'équipe a signé sa première victoire de la saison deux jours plus tard, contre les Pistons.

L'entraîneur des Hornets, Monty Williams, a lui aussi été soulagé de 25 000 $, pour avoir critiqué le protocole de la ligue concernant les commotions cérébrales.

Williams a tenu de tels propos avant un match contre Chicago, samedi. Un de ses avants, Anthony Davis, a été heurté à la tête par son coéquipier Austin Rivers contre le Jazz, la veille.

«Quand vous parlez de la tête, j'imagine que ce qui arrive au football a eu de l'impact sur tout le monde, a dit Williams. Il a été frappé un peu, comme je suis sûr que ça arrive souvent. C'est juste que maintenant il faut toujours mettre des gants blancs. C'est devenu fatiguant, mais la ligue est tout simplement comme ça maintenant.

«Je ne dis pas que je n'aime pas ça... je sais qu'il faut protéger nos joueurs, a ajouté Williams. Je suis sûr d'en avoir eu quatre ou cinq quand je jouais, des commotions, et ça ne m'a pas dérangé. La NBA fait ce qu'il faut, mais nous ne sommes pas la NFL. Il n'y a pas tant de coups à la tête que ça. Je comprends mais comme entraîneur, je veux que mes gars soient prêts à jouer.»

À l'instar de la NFL, la NBA a instauré en 2011 une nouvelle politique concernant le retour des joueurs après une blessure à la tête. Selon ces règles, Davis doit subir une série de tests pour qu'on évalue sa capacité à retourner au jeu. S'il n'éprouve plus de symptômes, il devra réussir une série d'examens, passant de la bicyclette stationnaire à du jogging, puis à des manoeuvres d'agilité et à des exercices sans contact. Il doit passer au travers de ces étapes sans avoir de symptômes, selon le protocole.

Puis, avant de recevoir le feu vert, Davis devra consulter un neurologiste travaillant pour la NBA. Cette liste de procédures pourrait lui faire rater plusieurs matches.

La Nouvelle-Orléans (2-1) accueillera mercredi soir les 76ers de Philadelphie.