Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Des jeunes ayant avalé 300 comprimés de drogue sont arrêtés avant le décollage

capsules  in bottle  isolated...
capsules in bottle isolated...

VANCOUVER - L'Agence canadienne des services frontaliers (ASFC) a annoncé que deux adolescents qui voulaient embarquer sur un vol en partance de Vancouver avaient avalé plus de 300 comprimés de drogue pour en faire la contrebande.

Un douanier a commencé à se poser des questions lors de l'interrogatoire, dimanche, des deux jeunes hommes de 17 et 18 ans.

Lors d'une deuxième séance d'interrogatoire, des agents des services frontaliers ont remarqué des incohérences dans les réponses des deux individus, et ont supposé qu'ils pouvaient agir en tant que «mulets».

Les deux suspects ont été emmenés à l'hôpital par précaution.

Des responsables des services de santé ont déterminé que les comprimés se désagrégeaient, et les deux jeunes hommes ont dû subir des chirurgies d'urgence pour extraire la drogue, qui serait de la méthamphétamine.

Selon l'ASFC, l'un des deux voyageurs transportait 229 comprimés, soit plus d'un demi-kilo de drogue, tandis que l'autre avait ingéré 79 comprimés.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.