NOUVELLES
06/11/2012 03:10 EST | Actualisé 06/01/2013 05:12 EST

Irlande du Nord: hommage à un gardien sans doute tué par l'IRA provisoire

COOKSTOWN, Royaume-Uni - Des milliers de personnes se sont réunies mardi à Cookstown en Irlande du Nord pour rendre hommage au gardien de prison tué par des militants présumés de l'IRA provisoire. Un événement qui rappelle que la paix sur le territoire britannique est encore fragile.

David Black, 52 ans, a été abattu de plusieurs coups de feu, tirés depuis une voiture alors qu'il était au volant de son véhicule, en route vers son lieu de travail, la principale prison d'Irlande du Nord.

L'assassinat n'a pas été revendiqué, mais la police et les élus locaux l'ont attribué à l'IRA provisoire, basée dans la ville voisine de Lurgan. Cette faction dissidente de l'IRA est soupçonnée d'être responsable d'une dizaine d'assassinats et d'attentats depuis la formation en 2007 du gouvernement d'unité d'Irlande du Nord, l'aboutissement d'un processus de paix de 20 ans.

Même si protestants et catholiques sont parvenus à constituer un gouvernement de coalition, la population d'Irlande du Nord reste très divisée.

Les proches de la victime ont demandé au principal parti catholique, le Sinn Féin, de ne pas participer à l'office religieux protestant de mardi. Le Sinn Féin a été durant plusieurs décennies la vitrine politique de l'IRA, le principal groupe paramilitaire, opposé au gouvernement britannique et suspecté d'avoir tué près de 1800 personnes. L'IRA a renoncé à la lutte armée en 2005.

David Black, père de trois enfants, travaillait depuis 30 ans comme surveillant dans les prisons d'Irlande du Nord. Les militants de l'IRA provisoire ont souvent pris pour cible des gardiens de prison. Ces assassinats d'agents pénitentiaires avaient cessé en 1993.

Une centaine de personnes se sont également rassemblées mardi à Belfast pour rendre hommage à David Black, appelant à l'arrêt de ces tueries.