NOUVELLES
06/11/2012 04:25 EST | Actualisé 05/01/2013 05:12 EST

Inquiétude chez les retraités de Produits forestiers Résolu

Les retraités des usines de Produits forestiers Résolu sont inquiets face à l'accroissement du déficit de leur régime de retraite. Advenant une faillite, ils subiraient une baisse de revenus de 31 % puisque l'an dernier, le taux de solvabilité est passé de 77 % à 69 %.

Produits forestiers Résolus avait réussi à étaler sa dette sur 15 ans grâce à une entente avec le gouvernement du Québec. L'entreprise dit avoir fait les paiements prévus, mais une différence de 1 % dans les taux d'intérêt a fait toute la différence.

« Le déficit est passé de 1,3 milliard à 1,9 milliard. C'est cet enjeu-là qu'il faut regarder sérieusement avec les gens des gouvernements et les retraités pour voir ce qu'on peut faire, et ce, toujours en respectant la capacité de payer de la compagnie », explique le porte-parole de la compagnie, Pierre Choquette.

Quant aux retraités, ils veulent être à la table pour trouver des solutions. Ils rencontrent jeudi des adjoints de la ministre Agnès Maltais. « On veut être des créanciers privilégiés, c'est nous qui avons payé ce fonds de pension-là. Ça nous appartient, c'est un salaire différé », affirme le trésorier de l'association des retraités, Jean-Paul Lizotte.

Nouvelle fermeture

La machine à papier numéro 10 de l'usine Laurentide, à Shawinigan, sera fermée définitivement le 26 novembre, ce qui signifie la mise à pied de 111 employés sur près de 400.

À Clermont, aucune date n'est déterminée pour le redémarrage de la machine numéro 4.

Produits forestiers Résolu a tout de même renoué avec la rentabilité cette année. Elle a rapporté un bénéfice net de 31 millions de dollars au troisième trimestre. Elle avait subi une perte de 44 millions de dollars pour la même période l'an dernier.