NOUVELLES
06/11/2012 01:32 EST | Actualisé 05/01/2013 05:12 EST

Bras de fer entre Kevin Page et Ottawa sur le budget

La croisade du directeur parlementaire du budget qui tente de mesurer l'impact sur les Canadiens des compressions du dernier budget se poursuit : Kevin Page a peut-être récemment reçu plus de chiffres suite aux pressions exercées, mais il les qualifie d'inadéquats.

Et ce manque de collaboration du gouvernement Harper l'empêche de publier une analyse des finances du pays à mi-parcours de l'exercice financier, déplore-t-il.

Dans un rapport dévoilé mardi, M. Page dit avoir reçu des réponses de 91 % des ministères fédéraux en réponse à ses demandes concernant les compressions budgétaires.

La plupart d'entre eux ont cependant fourni des informations inadéquates, a-t-il précisé.

Seulement 3 % des ministères, représentant 3 % des compressions budgétaires de 5,2 milliards de dollars prévues, ont offert des informations concernant les réductions de personnel ou l'impact sur les services offerts aux Canadiens.

« Les chiffres reçus constituent un petit sous-ensemble seulement des informations demandées », est-il souligné dans le rapport.

« Le Directeur parlementaire du budget avait demandé des chiffres sur chaque mesure d'économie ventilée suivant qu'il s'agit de gains d'efficience ou de réductions de programme, mais il a reçu surtout des chiffres globaux sur les activités de programmes ».

Faute de déclaration complète des chiffres demandés, M. Page ne sera pas en mesure de fournir au Parlement et aux parlementaires une analyse indépendante de l'état des finances du pays et des prévisions budgétaires du gouvernement, annonce-t-il.

Excédé, il a déjà affirmé qu'il ira devant les tribunaux si c'est le seul moyen d'obtenir ce dont il a besoin.

M. Page a déjà obtenu un avis juridique sur les obligations légales du gouvernement et en a demandé un autre pour savoir s'il peut poursuivre le gouvernement afin d'obtenir les informations désirées, qu'il réclame depuis le mois d'avril.

Mais lundi, le ministre des Finances Jim Flaherty a fait savoir lors d'une entrevue télévisée qu'il ne croit pas que le directeur du budget a droit aux informations qu'il exige. Suite aux critiques que ce dernier a formulées à l'égard du gouvernement, M. Flaherty a discrédité à plusieurs reprises le travail de M. Page.

Pendant ce temps, le directeur parlementaire du budget a fait savoir qu'il présentera une analyse mise à jour au fur et à mesure que les données seront rendues disponibles.