NOUVELLES
05/11/2012 08:14 EST | Actualisé 05/01/2013 05:12 EST

Sandy : Le Nord-Est américain tourne au ralenti

La grande région de New York se relève péniblement du passage de la tempête Sandy, i l y a une semaine. Quelque 1,3 million d'Américains sont toujours privés d'électricité dans le Nord-Est du pays alors que la température se refroidit à l'approche de l'hiver.

Le mercure flirtait avec le point de congélation au cours de la nuit dernière et les pannes d'électricité pourraient perdurer encore jusqu'à deux semaines. Outre le froid, le manque de nourriture et d'approvisionnement en eau pose problème aux sinistrés.

La Ville de New York tente de reloger des dizaines de milliers de sinistrés dans des logements et des hôtels, mais la tâche est ardue dans une ville aux prises avec une crise du logement. Le gouverneur de l'État, Andrew Cuomo, souligne d'ailleurs que le manque de logements pourrait forcer des sinistrés à s'éloigner de chez eux pour plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

Alors que de grands efforts ont été déployés sur l'île de Manhattan, des régions plus périphériques comme Staten Ilsand se sentent laissées pour compte. Des écoliers de Manhattan et de Brooklyn ont repris le chemin de l'école, lundi, pendant que les biens de première nécessité manquaient toujours dans d'autres quartiers.

Malgré la reprise des activités à Manhattan et Brooklyn, les trains sont moins nombreux et le rationnement de l'essence est maintenu. Le rationnement entraîne le retrait de la circulation de nombreuses voitures de taxi.

Occupés à se procurer l'essentiel pour leur famille, bien des Américains pourraient se désintéresser du scrutin présidentiel de mardi. Les autorités ont réaménagé des bureaux de scrutin, car ils ont dû déplacer des bureaux de vote touchant 143 000 électeurs-sinistrés. Des sinistrés du New Jersey pourront également voté par Internet.

Des Canadiens ont fait le voyage à New York pour aller aider les sinistrés du Nord-Est américain.