NOUVELLES
05/11/2012 02:42 EST | Actualisé 05/01/2013 05:12 EST

Présidentielle américaine: les 10 États-clés qui peuvent apporter la victoire à Barack Obama et Mitt Romney (SONDAGES)

Reuters

ÉLECTIONS AMÉRICAINES - Ohio, Floride, Virginie, Wisconsin... à quelques heures des élections aux Etats-Unis, une dizaine d'Etats américains sont au centre de toute l'attention. Pourquoi en fait-on autant sur ces "Etats-clés" (battleground (champ de bataille) ou swing states)? Parce qu'ils vont permettre à Barack Obama ou à Mitt Romney de gagner l'élection.

Car, comme nous le rappelions dimanche, pour être élu, le futur président n'a pas besoin d'avoir la majorité des suffrages. Il lui faut obtenir une majorité de grands électeurs. Ces grands électeurs sont répartis dans chacun des 50 Etats.

A partir du moment où l'un des candidats obtient la majorité des votes dans un Etat, il obtient alors tous les grands électeurs de celui-ci. Pour gagner la course à la présidentielle, Barack Obama et Mitt Romney doivent obtenir 270 grands électeurs. Par exemple, si Mitt Romney remporte le Texas avec 56% des voix, il aura la totalité des 38 grands électeurs de cet Etat.

Lire aussi » Barack Obama a l'avantage sur Mitt Romney dans les Etats-clés

Au total, seuls 10 Etats sont considérés comme pouvant encore basculer, les autres étant acquis soit aux démocrates, soit aux républicains. La preuve: lundi, dernier jour de la campagne, Mitt Romney doit effectuer cinq déplacements en Floride, Virginie, Ohio et New Hampshire. Barack Obama lui devrait faire campagne dans les capitales du Wisconsin, de l'Ohio et de l'Iowa.

Le Huff Post vous propose de faire le tour de chacun de ces 10 États-clés afin de bien comprendre les enjeux de ce scrutin. Ci-dessous, une carte des Etats-Unis indiquant en bleu les Etats qui devraient voter démocrate le 6 novembre, en rouge ceux qui voteront républicain et en gris les fameux Etats-clés. Si à première vue, Mitt Romney semble majoritaire, il ne faut pas oublier que les Etats du centre sont très peu peuplés et apportent donc peu de grands électeurs, à l'inverse des Etats côtiers. Vous pouvez cliquer sur la carte afin de faire vos pronostics de manière interactive (ou retrouver tous les pronostics du Huff Post par ici):

carte etats cles


FLORIDE

Le plus grand des Etats clés, avec 29 grands électeurs. Par ce fait, remporter la Floride a souvent signifié remporter l'élection. C'est dans cet Etat que la présidentielle de 2000 entre George W. Bush et Al Gore s'était jouée, à 537 voix près. L'Etat a modernisé son système de vote électronique mais les bureaux de vote font face à de très longues files d'attente depuis leur ouverture le 27 octobre.

La population est hétérogène, avec de nombreux retraités, plutôt républicains, et de nombreux électeurs d'origine cubaine (plutôt républicains) et porto-ricaine (plutôt démocrates). Sur les dix dernières élections américaines, les républicains ont remporté la victoire 7 fois. Mais les attaques répétées de Mitt Romney et de son colistier Paul Ryan sur la réforme de la santé et de la retraite de Barack Obama n'est pas du goût des retraités de Floride.

Et si les analystes prévoient une victoire de Mitt Romney en raison de la crise de l'immobilier et du taux de chômage supérieur à la moyenne nationale, la marge est toujours très serrée. D'après l'outil de nos collègues américains, basé sur la moyenne des différents sondages, Mitt Romney serait en avance de 0,8%.


PENNSYLVANIE

L'Etat est divisé entre son coeur rural, solidement républicain, et ses grandes villes, Philadelphie et Pittsburgh, où Noirs et ouvriers avaient voté en nombre pour Barack Obama en 2008. La victoire en Pennsylvanie donne accès à 20 grands électeurs. Sur les dix dernières élections, les démocrates ont remporté six fois cet Etat, dont un sans faute depuis 1992.

L'exploitation des gaz de schiste et la question de la fracturation hydraulique dans l'ouest de l'Etat, que Mitt Romney souhaite encourager, sont des facteurs importants de la course. Le républicain y faisait une ultime halte dimanche après l'avoir largement ignoré pendant la campagne, conduisant les démocrates à parler de manœuvre désespérée. En effet, les sondages sont sans concession en Pennsylvanie: Barack Obama est en tête avec 5,8% d'avance sur son rival. En tentant de reconquérir cet Etat, les républicains espère contrebalancer un éventuel échec dans l'Ohio ou dans plusieurs Etats-clés rapportant moins de grands électeurs.


OHIO

L'Ohio (18 grands électeurs) est souvent présenté comme un microcosme des Etats-Unis, avec ses grandes villes, ses arcs industriels, et ses zones rurales où agriculture et exploitation des gaz de schiste sont les moteurs de l'économie. En 10 élections, les républicains se sont imposés 6 fois. Remporté par George W. Bush en 2004 et 2000 avant de basculer dans le camp démocrate en 2008, l'Ohio est aujourd'hui l'Etat-clé le plus disputé.

En effet, Mitt Romney et son colistier Paul Ryan y passent plus de temps que dans n'importe quel autre Etat. Barack Obama s'y est également rendu à plusieurs reprises. La carte électorale est telle cette année que Romney doit presque impérativement remporter l'Ohio s'il souhaite déloger Obama de la Maison Blanche. A défaut, il devrait enlever quasiment tous les autres Etats-clés.

Mais les sondages ne sont pas particulièrement favorables aux républicains: Barack Obama est en tête de 3,4%.


CAROLINE DU NORD

Etat conservateur du Sud (15 grands électeurs), Barack Obama l'a emporté en 2008 de 13.000 voix, sur 4,2 millions, grâce au vote des grandes villes comme Charlotte et Raleigh. Le reste de l'Etat est rural et très conservateur, et une réforme de la Constitution pour interdire le mariage homosexuel a été approuvée par référendum en mai. C'est l'Etat qui a le plus de chances de basculer dans le camp républicain. Sur les 10 dernières élections, les républicains l'ont emporté 8 fois. Mais Obama a redoublé d'efforts pour mobiliser les votes anticipés.

Dans cet Etat, Mitt Romney a une avance de 2,4% sur la moyenne des sondages.


VIRGINIE

Etat historiquement conservateur (13 grands électeurs), la Virginie, dont la capitale fut celle des Confédérés pendant la Guerre de Sécession, est un bastion républicain. Avant la victoire de Barack Obama en 2008, les républicains avaient toujours remporté cet Etat depuis 1964.

La croissance démographique rapide du nord de la Virginie, en banlieue de Washington, a permis aux démocrates de grossir leurs rangs, mais Mitt Romney compte sur la mobilisation autour de Norfolk, où les nombreux militaires pourraient être sensibles à ses promesses d'augmentation du budget de la défense.

Si en début d'année, Barack Obama était loin devant dans les sondages, la fin de la campagne a resserré l'écart. Le président sortant mène actuellement de 1,8%.


WISCONSIN

Dans leur plan de bataille, les démocrates n'imaginaient pas que le Wisconsin puisse tomber aux mains des républicains. Les 10 grands électeurs du Wisconsin sont acquis aux démocrates depuis six élections (1988). Mais la nomination de Paul Ryan, représentant de cet Etat au Congrès, comme colistier de Mitt Romney a changé la donne. Le gouverneur républicain Scott Walker a aussi acquis une notoriété nationale dans sa bataille contre les syndicats.

Pour autant, Barack Obama est loin devant dans les sondages, avec 4,1% d'avance.


COLORADO

Traditionnellement républicain, cet Etat montagneux de l'Ouest (9 grands électeurs) a vu l'arrivée d'habitants venus de l'ouest américain, plus progressistes, et d'Hispaniques. Sur les 10 dernières élections, les démocrates n'ont réussi à s'imposer au Colorado que deux fois, dont lors de la dernière élection en 2008, année où les démocrates ont organisé leur convention d'investiture dans cet Etat.

Mais Romney pourrait bien le récupérer dans son escarcelle, l'écart entre les deux candidats étant assez faible: Barack Obama mène, mais de 0,8% seulement.


IOWA

Tremplin de la candidature Obama en 2008, après sa victoire à la primaire contre Hillary Clinton, l'Iowa (6 grands électeurs) compte de nombreux électeurs évangéliques et d'agriculteurs, dépendants des subventions fédérales. Depuis 1972, les républicains et les démocrates ont remporté la victoire dans cet Etat 5 fois chacun. En 2012, Mitt Romney a fini deuxième, de justesse, dans la primaire républicaine face à l'ultra-conservateur Rick Santorum en janvier.

Barack Obama mène pour l'instant de 2,7 points.

NEVADA

Durement frappé par la crise immobilière, le Nevada (6 grands électeurs) souffre du taux de chômage le plus fort du pays (11,8% contre 7,8% au niveau national). Si depuis 1972, les républicains ont remporté 7 fois la victoire dans le Nevada, l'Etat a toutefois adoubé BIll Clinton en 1992 et en 1996, ainsi que Barack Obama en 2008.

L'appui de la forte population hispanique pourrait aider Barack Obama, qui dit avoir une avance avec le vote anticipé, mais l'Etat compte aussi un petit contingent mormon acquis à Mitt Romney.

Actuellement, le candidat démocrate mène avec 3,1% d'avance dans les sondages.


NEW HAMPSHIRE

Petit Etat du nord-est (4 grands électeurs) qui n'a voté que deux fois pour un démocrate aux six dernières présidentielles, le New Hampshire pourrait pencher pour Mitt Romney, qui fut un gouverneur populaire et modéré de l'Etat voisin du Massachusetts de 2003 à 2007. Malgré sa taille, Barack Obama y a fait campagne six fois depuis juin, Mitt Romney huit.

Pour l'instant, les démocrates sont devant dans les sondages, avec 2,2 points d'avance.


À LIRE AUSSI:

» Le fiasco du vote anticipé en Floride

» Obama toujours en tête dans les états-clé

INOLTRE SU HUFFPOST

Obama vs. Romney
Le dernier débat entre Obama et Romney
Les meilleures citations du dernier débat entre Obama et Romney