NOUVELLES
05/11/2012 03:40 EST | Actualisé 05/01/2013 05:12 EST

Londres et Berlin veulent renforcer la lutte anti-évasion fiscale

MEXICO - L'Allemagne et le Royaume-Uni ont proposé lundi que les principales économies de la planète s'engagent dans une lutte contre certaines formes d'optimisation fiscale qui permettent à des multinationales, notamment dans le commerce en ligne, de ne payer que très peu d'impôts.

Le chancelier de l'Échiquier George Osborne et le ministre allemand des Finances Wolfgang Schaüble ont assuré que leur initiative avait été très bien reçue lors de la réunion des ministres des Finances et des gouverneurs de banque centrale du G20 qui se tient depuis dimanche à Mexico.

«Les normes internationales en matière de fiscalité des entreprises ont du mal à suivre les nouvelles évolutions dans certains domaines, comme le développement du commerce sur Internet», ont-ils précisé dans un communiqué commun.

Ces évolutions «permettent à certaines entreprises multinationales d'échapper à la taxation de leurs profits dans les juridictions où ils sont générés, minimisant ainsi leurs versements au fisc par rapport à des sociétés plus petites et moins internationales».

MM. Osborne et Schaüble ont précisé que leurs propositions, dont le détail n'est pas connu, avaient été transmises pour étude à l'OCDE, dont le rapport sera rendu lors de la prochaine réunion ministérielle en février prochain à Moscou.