NOUVELLES
05/11/2012 11:14 EST | Actualisé 05/01/2013 05:12 EST

Les Palestiniens déposeront leur demande à l'ONU malgré "les pressions"

Le négociateur palestinien Saëb Erakat a affirmé lundi à Amman que les Palestiniens ne reviendraient pas sur leur décision de demander un statut d'Etat non membre à l'ONU, en dépit des "pressions" qu'ils subissent.

"Peu importe les pressions auxquelles nous faisons face (...) nous ne reviendrons pas sur notre décision", a déclaré M. Erakat à des journalistes après des discussions entre le président palestinien Mahmoud Abbas et le secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil al-Arabi.

"Nous disons aux pays qui essaient de saper notre action que nous ne cherchons pas la confrontation avec l'Amérique ou à isoler Israël, mais à isoler les colonies et l'occupant israéliens, et à affirmer le principe de deux Etats", a-t-il ajouté.

MM. Abbas et Arabi ont discuté de la demande palestinienne à l'ONU et se sont mis d'accord sur un certain nombre de mesures légales et diplomatiques relatives à cette démarche, a précisé M. Erakat.

De son côté, M. Arabi a fait savoir que les ministres de la Ligue arabe se rencontreraient au siège de l'organisation au Caire le 12 novembre pour discuter de la demande palestinienne. Le lendemain, des représentants de l'Union européenne se joindront à eux pour de nouvelles discussions.

"Il est temps que la Palestine obtienne une telle reconnaissance aux Nations unies", a jugé M. Arabi.

M. Abbas a officialisé le 27 septembre à la tribune des Nations unies son projet visant à obtenir pour la Palestine un statut d'Etat non membre à l'ONU d'ici la fin de l'année, via un vote de l'Assemblée générale, où la majorité simple requise lui semble acquise.

Il prenait ainsi acte de l'enlisement de la demande historique d'adhésion de la Palestine en tant qu'Etat à part entière, déposée le 23 septembre 2011.

Dimanche, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a prévenu que les démarches des Palestiniens à l'ONU "ne feraient qu'éloigner la paix et apporter l'instabilité".

Les Etats-Unis ont également exprimé clairement leur opposition à la candidature de la Palestine au statut d'Etat non membre des Nations unies.

msh/hkb/cco/feb