NOUVELLES
05/11/2012 10:05 EST | Actualisé 05/01/2013 05:12 EST

Le taux d'admissibilité à l'assurance-emploi en baisse

Le taux d'admissibilité aux prestations d'assurance-emploi ordinaires a baissé en 2011 pour atteindre son plus bas niveau en près d'une décennie, a annoncé lundi Statistique Canada.

Les groupes les plus touchés ont été les personnes âgées de 25 à 44 ans et les femmes de tout âge, principalement parce qu'elles n'avaient pas accumulé suffisamment d'heures pour être admissibles à l'assurance-emploi.

Pour recevoir des prestations, les gens doivent cotiser au programme en travaillant et accumuler assez d'heures assurables.

Un total de 867 000 chômeurs ont cotisé à l'assurance-emploi en 2011, comparativement à 913 000 l'année précédente.

De ce nombre, environ 695 000 respectaient les critères de cessation d'emploi, mais seulement 545 000 d'entre eux ou 78,4 % avaient accumulé suffisamment d'heures.

Il s'agit d'une baisse par rapport au taux d'admissibilité de 83,9 % enregistré en 2010 et le taux le plus faible depuis 2003, première année pour laquelle des données comparables existent.

Selon l'organisme fédéral, moins de chômeurs détenaient auparavant des emplois permanents à temps complet qui auraient vraisemblablement pu leur permettre de travailler assez pour être admissibles à l'assurance-emploi et davantage avaient des postes temporaires ou saisonniers.