NOUVELLES
05/11/2012 03:04 EST | Actualisé 05/01/2013 05:12 EST

L'Allemagne souffre d'une pénurie d'entraineurs qualifiés, selon le DOSB

Une pénurie d'entraîneurs qualifiés et leurs piètres rémunérations mettent en danger le succès allemand aux JO-2016 à Rio de Janeiro: c'est le message lancé lors de la journée d'ouverture de la conférence des entraîneurs nationaux du DOSB, lundi à Leipzig.

"Les sports allemands ont trop peu d'entraîneurs bien formés et qui ne sont pas payés de manière adéquate", a déclaré Bernhard Schwank, le directeur sportif du Comité olympique allemand (DOSB), soulignant que la mauvaise image de la profession d'entraîneur empêche aussi les candidats qualifiés de s'engager dans les sports majeurs.

Arndt Pfützner, directeur de l'Institut de formation en sciences appliquées de Leipzig, a rappelé que la formation était la clé de la réussite dans le sport.

Si le Comité olympique allemand semblait se satisfaire du bilan aux JO de Londres, avec 44 médailles pour une 5e place au classement des nations, Pfützner a fait remarquer que "aux Jeux de 2008, il y a eu 13 sports sans médaille, cette fois, c'était 19".

Troisième du classement des nations il y a vingt ans aux JO de Barcelone avec 82 médailles, dont 33 en or, l'Allemagne n'a cessé de décliner depuis. Elle était encore sur le podium à Atlanta avec 65 médailles, puis 5e nation à Sydney (56 médailles), 6e à Athènes (49). Elle avait touché le fond à Pékin en 2008 avec un total de 41 récompenses, dont 16 en or.

sg/bm