NOUVELLES
05/11/2012 02:13 EST | Actualisé 04/01/2013 05:12 EST

La CSN appuie Gabriel Nadeau-Dubois, qui aurait amassé 61 000 $

La Centrale des syndicats nationaux (CSN) a annoncé dimanche son appui à l'ex-leader étudiant Gabriel Nadeau-Dubois, tout en invitant ses organisations affiliées à le soutenir également afin qu'il puisse avoir les moyens de défendre sa cause devant les tribunaux.

Pour la CSN, la situation dans laquelle se retrouve Gabriel Nadeau-Dubois est quelque peu troublante sur le plan des droits et apparaît inusitée.

Quant au principal intéressé, il aurait amassé 61 000 $ pour sa défense juridique de la part de plus 1700 donateurs, environ 48 heures après avoir lancé un appel au financement public de sa cause.

Le montant total recueilli est affiché sur le site appelatous.org, mis sur pied pour récolter des fonds.

Dans une déclaration émise dimanche en son nom, M. Nadeau-Dubois rappelle par ailleurs que le parti Québec solidaire a appuyé cette campagne de financement et incité ses membres à faire des dons. La Fédération autonome de l'enseignement et la Fédération des enseignants de cégep ont aussi offert leur appui. D'autres organisations et personnalités publiques doivent annoncer leur soutien dans les prochains jours, affirme-t-on.

Aux dires de Jacques Létourneau, président de la CSN, le recours en justice contre M. Nadeau-Dubois a une apparence de partialité de la part du précédent gouvernement libéral, puisqu'avec le projet de loi 78, le gouvernement Charest disait vouloir mettre un terme à tous les recours juridiques entrepris devant les tribunaux civils.

Jeudi, Gabriel Nadeau-Dubois a été reconnu coupable d'outrage au tribunal. Le juge Denis Jacques, de la Cour supérieure du Québec, l'a reconnu coupable d'avoir violé une injonction du tribunal lors du conflit étudiant, le printemps dernier.

M. Nadeau-Dubois a décidé de porter le jugement en appel.

Avec La Presse canadienne