NOUVELLES
05/11/2012 10:12 EST | Actualisé 05/01/2013 05:12 EST

GP d'Abou Dhabi - Vettel, la (double) remontée de l'année

En partant de la 24e et dernière place, dans les stands, et en terminant 3e derrière Kimi Räikkönen (Lotus) et Fernando Alonso (Ferrari), Sebastian Vettel (Red Bull) a fait la double remontée de l'année au Grand Prix d'Abou Dhabi de Formule 1.

"Il a eu de la chance avec les deux neutralisations", a dit Martin Whitmarsh, le Team Principal de McLaren. "Ca doit être le pilote le plus chanceux de la F1", a ajouté Lewis Hamilton, qui en connaît un rayon sur le sujet: il vient d'abandonner deux fois en cinq courses, sur casse mécanique, alors qu'il menait confortablement.

Les deux sorties de la voiture de sécurité, aux 9e et 39e tours, ont réduit instantanément les écarts devant Vettel. Si l'on regarde le tour par tour de cette 18e manche, on se rend compte aussi que Vettel a dû remonter deux fois depuis l'arrière du peloton, en évitant les embûches:

1er tour: Vettel part des stands, 24e et dernier, et commence par abîmer son aileron avant sur la Williams de Senna. Dégâts limités et pas le temps de s'arrêter, alors il continue à doubler à tout va les voitures plus lentes.

9e tour: Vettel est déjà 12e quand la voiture de sécurité sort pour la première fois, puis 11e au 13e tour, mais coincé derrière Ricciardo sans avoir le droit de le doubler à cause de la neutralisation. L'Australien freine brutalement devant lui, il l'évite de justesse mais heurte un panneau indiquant le début de la zone de DRS (ndlr: zone de dépassement permis grâce à l'aileron arrière ajustable). Cette fois-ci, il change l'aileron avant, et les pneus, et repart 21e et dernier.

23e tour: Vettel pointe dans le Top 10, puis 7e à la mi-course (27e tour), en ayant doublé Schumacher et profité des arrêts au stand de Kobayashi et Massa. Il est juste derrière son coéquipier Webber, qui reçoit l'ordre de ne pas le gêner, puis profite de l'arrêt simultané de Button et Maldonado, qui sont devant lui.

31e tour: Pérez et Webber se sont arrêtés à leur tour pour changer de pneus, Vettel est donc 2e derrière Räikkönen, qui s'arrête aussi mais reste devant lui.

37e tour: Vettel s'arrête à son tour et repart en pneus neufs, à la 4e place, puis profite aussitôt de la deuxième neutralisation, au 39e tour, pour revenir sans forcer sur les talons d'Alonso et Button, leur avantage étant réduit à néant.

52e tour: après 13 tours passés derrière Button, impeccable, Vettel trouve enfin l'ouverture et prend la 3e place, à trois tours de la fin. Trop tard pour aller chercher Alonso, mais pas pour signer le meilleur chrono du jour, au 54e et avant-dernier tour.

dlo/chc