NOUVELLES
05/11/2012 05:31 EST | Actualisé 05/01/2013 05:12 EST

Bombardier négociera avec ses travailleurs de La Pocatière mercredi

MONTRÉAL - Le syndicat des travailleurs en grève de Bombardier Transport à La Pocatière a accepté de retourner à la table des négociations mercredi matin, à la suggestion du conciliateur.

La Fédération de l'industrie manufacturière affiliée à la Confédération des syndicats nationaux (CSN), qui représente environ 330 employés, a dit s'attendre à ce que Bombardier (TSX:BBD.B) présente une offre globale qui pourrait mettre fin à la grève entamée jeudi.

Les travailleurs ont débrayé en déplorant l'absence de progrès en vue de la nouvelle convention collective après 39 séances de négociations depuis l'expiration de leur contrat, en septembre 2011.

Les principales sources d'inquiétudes du syndicat sont la sous-traitance, les pensions de retraite et les salaires.

La grève est la première de l'usine en plus de 30 ans.

Bombardier a indiqué la semaine dernière avoir pris des mesures pour s'assurer du respect des engagements pris avec les clients, notamment les contrats de voitures de métro pour Montréal et Toronto.

En plus de construire les voitures d'essai pour le métro de Montréal, l'usine de La Pocatière produit actuellement les caisses de voitures de train de banlieue destinées au New Jersey et au Maryland ainsi que des composants pour des voitures qui desserviront les métros de Toronto et de Chicago.

L'action de Bombardier a retraité lundi de 14 cents, soit 3,8 pour cent, à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 3,54 $.