NOUVELLES
04/11/2012 07:00 EST | Actualisé 04/01/2013 05:12 EST

Un Dali tombé dans l'oubli depuis les années 40 dévoilé à Montréal

La Compagnie Finzi Pasca a dévoilé dimanche à la Place des Arts à Montréal un tulle de Dali de 15 mètres par 9 mètres. L'oeuvre, peintre par le maître espagnol en 1944, servira de décor au spectacle théâtral et acrobatique La verità, présenté en première mondiale à Montréal en janvier.

La Compagnie Finzi Pasca, fondée en 2011 par le metteur en scène Daniele Finzi Pasca et basée à Lugano, en Suisse, a choisi Montréal comme ville de naissance du spectacle. Finzi Pasca, qui a souvent travaillé dans la métropole, s'est entouré de plusieurs Québécois, dont Julie Hamelin, cofondatrice du Cirque Éloize. Montréal était donc un choix naturel.

« Nous tenions à lancer le spectacle à Montréal. De nombreux québécois travaillent dans la troupe et nous avons la chance de présenter le spectacle dans un théâtre comme celui-ci [Théâtre Maisonneuve]. Et il faut savoir que des gens de partout dans le monde vont venir ici pour découvrir La verità », explique Julie Hamelin.

Le tulle, peint par Dali pendant son exil à New York, a été offert à la compagnie par un collectionneur européen anonyme. Créée pour le ballet Tristan fou - inspiré de Tristan et Iseut -, présenté à New York et à Londres jusqu'en 1949, l'oeuvre était tombée par la suite dans l'oubli pendant plus de 60 ans. Daniele Finzi Pasca et son équipe s'en sont inspirés pour créer un spectacle à mi-chemin entre le théâtre, la danse et le cirque.

« Le conte de Tristan et Iseut, le New York des années 40, la fuite de l'Espagne de Dali, ce sont tous des éléments qui ont nourri le spectacle. Et l'acrobatie permet de superposer ces images. », ajoute Daniele Finzi Pasca.

La verità sera présenté en première mondiale le 13 janvier au théâtre Maisonneuve de la Place des Arts, avant d'entreprendre une importante tournée qui mènera le spectacle en Amérique du Sud l'été prochain puis en Europe à l'automne 2013.