NOUVELLES
04/11/2012 10:36 EST | Actualisé 04/01/2013 05:12 EST

Raikkonen revient au sommet

Kimi Raikkonen a finalement gagné son pari de décrocher une victoire durant la première année de son retour. Il a remporté une course à rebondissements sur le circuit Yas Marina.

C'était sa première victoire depuis son retour en F1, donc depuis 2009. Il a hérité de la première place sur un plateau quand Lewis Hamiltion, qui faisait cavalier seul en tête, a abandonné au 19e tour, trahi par le système électrique de sa McLaren.

Raikkonen a ensuite parfaitement géré sa course en tête.

Sebastian Vettel partait de la ligne des puits après avoir été exclu des qualifications, samedi. Il savait que son avance de 13 points en tête du classement sur Fernando Alonso risquait de diminuer. Mais de combien de points ?

Fernando Alonso partait de la 6e place sur la grille, et a gagné 2 positions dès le premier tour. Il ne pouvait espérer meilleur scénario. Mais sur ce circuit sinueux et étroit, il y avait des forts risques d'accrochages, et c'est ce qui s'est passé.

Vettel s'en sort bien

Des accrochages au 9e tour et au 39e tour ont forcé la voiture de sécurité à entrer en piste, le temps de nettoyer la piste, et elle a ralenti et regroupé le peloton. Vettel n'en demandait pas tant. Il a pu faire changer son aileron avant endommagé (dans un accrochage) en perdant un minimum de temps.

Il a ensuite effectué une remarquable remontée, pour se retrouver en 4e position à trois tours de la fin. Son dépassement sur Jenson Button (McLaren) au 52e tour lui a permis de monter sur le podium.

« Je pensais bien être capable de monter sur le podium, même si en début de course, cet objectif semblait un peu compromis, a reconnu Vettel. J'ai abîmé mon aileron avant, puis j'ai failli faire une grosse erreur pendant la première neutralisation, quand j'ai été très surpris.

« Après ça, ce fut une course fantastique, en attaquant tout le temps. Les sorties de la voiture de sécurité m'ont aidé, surtout la deuxième, a-t-il précisé, et après je me suis bien battu avec Jenson (Button), qui a été le plus difficile à dépasser même s'il a été fair-play. »

« C'était un super Grand Prix, très excitant, et c'est aussi pour ça qu'on fait de la course automobile. A la fin, ça fait plaisir de monter sur le podium, de recevoir un trophée », a conclu Vettel.

Alonso a lui terminé au 2e rang, et a dû attaquer jusqu'au bout, sachant Vettel sur ses talons. Il lui a manqué un tour pour pouvoir attaquer Raikkonen.

« Je suis très heureux, parce qu'on n'était pas super-compétitifs ce week-end, a réagi Alonso. En faisant un seul arrêt pour changer de pneus, on ne savait pas trop comment ils allaient se comporter en fin de course, et à quel point Sebastian (Vettel) allait être une menace.

« On s'est concentrés uniquement sur notre course, pas sur ce que faisait Sebastian, a-t-il affirmé, et finalement on s'est battus pour la victoire en fin de course, quand j'ai attaqué à 150% pendant les 8 derniers tours pour revenir sur Kimi.

« Si on finit devant Sebastian dans les deux dernières courses, on aura peut-être une chance. C'est notre seul objectif », a conclu le pilote espagnol.

Grâce à ce podium, Vettel limite les dégâts, car il marque 15 points contre 18 pour Alonso. L'écart au classement n'est plus que de 10 points au classement des pilotes, avec deux courses à disputer.

Classement du Grand Prix d'Abou Dhabi :

  • 1. Kimi Raikkonen (FIN/Lotus-Renault) en 1 h 45 m 58 s 667 à la moyenne de 172,879 km/h
  • 2. Fernando Alonso (ESP/Ferrari) à 0,852 du vainqueur
  • 3. Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault) 4,163
  • 4. Jenson Button (GBR/McLaren-Mercedes-Benz) 7,787
  • 5. Pastor Maldonado (VEN/Williams-Renault) 13,007
  • 6. Kamui Kobayashi (JPN/Sauber-Ferrari) 20,076
  • 7. Felipe Massa (BRA/Ferrari) 22,896
  • 8. Bruno Senna (BRA/Williams-Renault) 23,542
  • 9. Paul di Resta (GBR/Force India-Mercedes-Benz) 24,160
  • 10. Daniel Ricciardo (AUS/Toro Rosso-Ferrari) 27,463
  • 11. Michael Schumacher (GER/Mercedes-Benz) 28,075
  • 12. Jean-Eric Vergne (FRA/Toro Rosso-Ferrari) 34,906
  • 13. Heikki Kovalainen (FIN/Caterham-Renault) 47,764
  • 14. Timo Glock (GER/Marussia-Cosworth) 56,473
  • 15. Sergio Pérez (MEX/Sauber-Ferrari) 56,768
  • 16. Vitaly Petrov (RUS/Caterham-Renault) 1:04,595
  • 17. Pedro de la Rosa (ESP/HRT-Cosworth) 1:11,778