NOUVELLES
04/11/2012 12:20 EST | Actualisé 04/01/2013 05:12 EST

Kimi Raikkonen signe sa première victoire depuis son retour cette année

ABU DHABI, Émirats arabes unis - Le Finlandais Kimi Raikkonen a remporté le GP d'Abu Dhabi, dimanche, signant ainsi sa première victoire depuis son retour en F1 cette année.

Le pilote de Lotus, champion du monde en 2007, a dépassé la Red Bull de Mark Webber dès le départ, se glissant ainsi en deuxième place. C'est au 20e tour qu'il s'est imposé en tête, le détenteur de la pole, Lewis Hamilton, devant se retirer à cause d'un problème électrique.

Raikkonen a résisté aux charges de Fernando Alonso de Ferrari, qui a fini deuxième.

L'Allemand Sebastian Vettel, double champion en titre de la F1, a terminé troisième, voyant son avance sur Alonso au classement général être réduite à 10 points.

Vettel a été puni pour des irrégularités liée au carburant après les qualifications, ce qui l'a fait amorcer la course des puits. Il domine le classement des pilotes avec 255 points; Alonso en a 245, suivi de Raikkonen avec 198.

«Je suis très heureux pour moi mais surtout pour l'équipe, a dit Raikkonen, qui n'avait pas gagné de course depuis 2009 avec Ferrari, en Belgique. Nous avons eu une saison difficile, mais nous allons espérer que ce résultat puisse nous redonner de l'espoir.»

Alonso, qui a peiné durant tout le week-end à retirer le maximum de son bolide, s'est dit enchanté du dénouement.

«Je suis très content, a dit Alonso. Nous n'étions pas si compétitifs en qualifications et nous partions sixièmes. Il a fallu se battre constamment, mais nous avons utilisé la bonne stratégie. Nous allons continuer de lutter.»

Vettel a mentionné qu'il n'a jamais mis en doute ses chances de finir sur le podium.

«Je me suis que la seule option était d'attaquer à fond, et c'est ce que nous avons fait, a dit Vettel. C'était une course fantastique pour nous.»

L'épreuve a donné lieu à six collisions, la plus sérieuse impliquant la Mercedes de Nico Rosberg et la HRT de Narain Karthikeyan. L'Allemand est passé par dessus la voiture de l'Indien, qui a dû freiner hâtivement à cause d'un problème technique, et il a percuté un mur. Ni l'un ni l'autre des pilotes n'a toutefois été blessé.

Webber a vu sa course prendre fin au 39e tour, après une collision avec la Lotus de Romain Grosjean, qui avait perdu de la vitesse après avoir heurté la Sauber de Sergio Perez.